Bourse

Zone de turbulences pour le système financier chinois




La semaine a très mal commencé pour les Bourses alors que le potentiel défaut de paiement d’Evergrande  Real  Estate  Group, l’une des principales compagnies de développement immobilier en Chine, a causé une panique. Les indices boursiers chinois ont chuté lundi, suivis de près par les principaux indices européens et américains, perdant près de 2 %. Les investisseurs ont cependant repris confiance, ramenant les marchés à la hausse durant les jours suivants. La rencontre de la Réserve  fédérale  (Fed) mercredi était largement attendue par les investisseurs.
L’annonce d’une réduction prochaine, quoiqu’à une date toujours indéterminée, des achats d’actifs n’a pas causée de remous, et semble au contraire avoir rassuré les investisseurs.
Les Bourses ont poursuivi leur rebond jeudi, mais restaient hésitantes vendredi, alors qu’Evergrande a finalement raté un paiement sur sa dette. La Chine a aussi annoncé de nouvelles restrictions contre les cryptomonnaies. Sur l’ensemble de la semaine, le Dow  Jones et le S&P  500 gagnaient respectivement 0,62 % et 0,51 % alors que le Nasdaq restait inchangé. En Europe, le CAC 40, termine quant à lui sur une hausse hebdomadaire de 1,04 %. Le prix du pétrole  WTI (West  Texas Intermediate) a aussi progressé sur la semaine atteignant 74  $ vendredi soir, sous l’effet des contraintes de production.


Les marchés obligataires n’ont pas fortement réagi directement après l’annonce de la Fed mercredi. Les taux ont par contre pris une tendance haussière marquée jeudi et vendredi. Les taux sur les échéances de 5  ans étaient les plus touchés, gagnant près de 9  points de base aux États‑Unis. Les investisseurs prennent la mesure des effets de la baisse annoncée des achats d’actifs et des hausses de taux d’intérêt prévues par la Fed.

L’inquiétude concernant Evergrande en début de semaine a temporairement aidé le dollar américain. Un autre rebond temporaire a été observé après la rencontre de la Fed. Finalement, le retour d’inquiétudes concernant Evergrande vendredi s’est accompagné par une nouvelle appréciation de la devise américaine. Vendredi soir, l’euro s’échangeait à près de 1,1720  $. La livre sterling est quant à elle redescendue sous 1,3674  $. En raison d’un plus grand risque d’instabilité financière dans la région asiatique, le yen n’a pas profité d’un effet valeur et s’est déprécié à plus de 110,50  ¥/$.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 24/09/2021 modifié le 24/09/2021 - 23:09


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager





par Bertrand Richard le 15/10/2021

FUTURE CAC 40 : Souffle acheteur

par Bertrand Richard le 15/10/2021

Fièvre acheteuse










glossaire bourse














Mentions légales