Trading

Trading - Définition, Fonctionnement, Rendement & Guide Complet



Le trading est une activité assez flexible nécessitant un investissement initial bas et présentant un potentiel illimité de gain. Il s’agit également d’une activité passionnante et maîtrisable par tout le monde qui souhaite l’apprendre. Il peut même se pratiquer de façon automatique ou alors en répliquant juste les transactions des traders plus expérimentés. Mais à quoi renvoie véritablement le trading ? Découvrez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le trading.


Trading Définition : Qu’est-ce que le Trading ?

Le trading dans le domaine de la finance désigne également le négoce, mais le négoce d’actifs financiers. Le trading est donc l’activité consistant à négocier – c’est-à-dire à acheter et vendre – des actifs financiers, cela dans le but évident de réaliser des gains ou plus-values. Dans la pratique, pour de nombreux actifs, il ne faudra pas les acheter pour les revendre ensuite, mais uniquement prédire le sens de l’évolution de leur cours : prédire si le cours / prix de l’actif va hausser ou baisser dans un avenir proche (dans les minutes, heures, jours, semaines à venir).

Cette activité s’exerce depuis une plateforme de trading proposée par un courtier ou broker, ce dernier étant l’intermédiaire indispensable par lequel passer pour effectuer des trades ou ordres.

Un autre aspect important à souligner dans la définition du trading est le fait qu’avec cette activité, les actifs acquis, les ordres de bourse passés ou les positions ouvertes sont conservés pendant juste quelques minutes, heures ou jours avant d’être revendus, contrepassés ou clôturés. Il s’agit donc d’une activité dont les placements sont effectués dans un horizon temporel court ou très court (de la minute à quelques jours).

Quel est le But du Trading ?

Comme toute activité de négoce ou de commerce, le trading est effectué dans le principal but de réaliser des bénéfices, gains ou plus-values. Pour réaliser ces bénéfices, il faut profiter des variations du cours des actifs.

Or, puisqu’avec le trading les actifs ou les positions sont détenus pendant une courte ou très courte période, il est difficile de profiter de ces variations de cours en investissant uniquement son propre capital, car à très court et court termes, les cours des actifs varient très faiblement (un actif financier ne peut pas par exemple enregistrer une hausse de 100 % de son cours ou prix en 24 h seulement, et inversement, sauf en cas de crise).

Si la variation du cours est par exemple de 1 % en quelques heures / jours comme cela est plus probable dans la réalité, vous recevez comme gain 1 € si vous avez ouvert une position de 100 € sur un actif et l’avez clôturé lorsque l’actif a atteint 101 €. Le gain est donc infime, d’autant plus qu’il faudra payer des frais de courtage.

Par conséquent, afin de pouvoir profiter de ces faibles variations cours pour réaliser des gains suffisants ou considérables, il faut utiliser l’effet de levier. Levier de levier est quasiment indispensable en trading ; il permet d’accroître la capacité d’investissement du trader. Par exemple, avec un effet de levier de 1 : 100, le trader peut effectuer un trade (un ordre) d’une valeur de 10 000 € en investissant seulement 100 € dans ce trade (100 € x effet de levier de 100 = 10 000 €).

Qu’est-ce qu’un Trader ?

Un trader est toute personne qui pratique du trading. Le trading peut être pour cette personne une activité professionnelle (on parlera donc de trader salarié ou trader professionnel) ou une activité libre / indépendante / complémentaire (on parlera de trader indépendant ou de trader pour compte propre).

Le trader professionnel ou salarié travaille pour le compte d’une institution et perçoit un salaire, tandis que le trader indépendant travaille pour son propre compte et n’a de salaire que les bénéfices qu’il peut dégager de ce travail ou cette activité.

Aussi, le trader professionnel utilise les fonds de l’institution qui l’emploie pour faire du trading, tandis que le trader indépendant que vous êtes ou serez sans doute utilise ses propres fonds pour faire du trading.


Pourquoi Faire du Trading ?

  • Gagner de l’argent.  Gagner de l’argent, ou mieux avoir la possibilité de gagner de l’argent (grâce aux plus-values éventuelles réalisées sur les trades) est la raison la plus évidente pour laquelle beaucoup de personnes se mettent au trading en ligne. Mais il ne s’agit pas de la seule raison et plusieurs autres raisons peuvent découler de celle-ci.
     
  • Fructifier une partie de son épargne. Le trading, comme plusieurs autres idées d’investissement, est un moyen avéré de rentabiliser son épargne, à condition de savoir pratiquer cette activité. Il constitue ainsi une belle alternative aux produits d’épargne classiques, avec un plus grand potentiel de rentabilité, même s’il est plus risqué.
     
  • Acquérir une autonomie, voire une liberté financière. Certaines personnes indépendantes considèrent le trading comme le moyen idéal pour gagner leur liberté / autonomie financière. Elles se donnent en conséquence tous les moyens pour réussir (formations, informations, pratiques, etc.) et en font leur activité principale.
     
  • S’occuper utilement / travailler. Les personnes sans emploi ou disposant d’assez de temps libre peuvent se mettre au trading, afin de s’occuper pendant ce temps libre tout en ayant la possibilité de réaliser des gains considérables.
     
  • Vivre sa passion pour la finance. Les passionnés de chiffres, de marchés financiers, de calculs économiques et consorts ont avec le trading l’opportunité de vivre leur passion, et même l’opportunité de vivre de cette passion. Il peut s’agir de personnes ayant suivi une formation en économie / finance / gestion et travaillant aujourd’hui dans un domaine différent, de personnes souhaitant mettre à profit le temps qu’ils passent à suivre des actualités économiques, etc.
     
  • Relever des défis. Pour celui qui ne dispose pas de bases en économie / finance / gestion, le trading peut paraître une activité ésotérique et très difficile à comprendre et pratiquer. L’on peut donc se fixer pour défi de comprendre cette activité, la pratiquer et y réussir.
     
  • Apprendre de nouvelles choses / acquérir de nouvelles compétences. Les connaissances et compétences nécessaires pour faire du trading ne sont pas connues de tout le monde. Décider de se mettre au trading pour acquérir celles-ci peut être bénéfique et enrichissant, d’autant plus que le trading est une activité devenue tendance.

Comment Faire du Trading ?

  1. S’informer et se former au trading
  2. Acquérir le matériel de trading
  3. Découvrir ou déterminer son profil de trader
  4. Définir sa stratégie ou son style de trading
  5. Choisir les marchés et les actifs à trader
  6. Fixer des objectifs de gain
  7. Choisir un courtier – Vantage FXPU PRIME, etc.
  8. Ouvrir un compte de démonstration
  9. Créer un compte réel de trading et l’approvisionner en fonds
  10. Commencer à trader
  11. Tenir un journal de trading
  12. S’améliorer / se former en continu

1. S’informer et se former au trading

Il est nécessaire avant de se lancer d’acquérir des connaissances et compétences dans divers domaines pour faire du trading : économie, finance, gestion, droit, etc. Puis, il faut acquérir des connaissances et compétences propres à l’activité de trading : particularité, acteurs, avantages et risques, réalisation des transactions, utilisation des plateformes, analyses, etc.

2. Acquérir le matériel de trading

Bien qu’il soit aujourd’hui possible et facile de trader avec une tablette ou un smartphone, il est toujours mieux de disposer d’un ordinateur (portable ou non) pour exercer cette activité. Il est également nécessaire de disposer d’une bonne connexion internet. Certaines personnes plus engagées et disposant de plus de temps pour faire du trading pourront se constituer une véritable station de trading à domicile.

3. Découvrir ou déterminer son profil de trader

Le degré d’aversion au risque est la principale composante (mais pas la seule) du profil de trader. Il faut donc déterminer quel est votre rapport au risque (peur vs goût pour le risque) et quel niveau de risque vous pouvez supporter sans stresser. Cette information est capitale pour le choix de votre stratégie de trading, des types de transactions que vous pouvez passer et des actifs que vous pouvez négocier.

4. Définir sa stratégie ou son style de trading

Informez-vous sur les stratégies et styles de trading qui fonctionnent (scalping, day trading, swing trading, trading de position, news trading, hedging, etc.) et choisissez le ou les vôtres. Tenez compte de votre profil de trader pour effectuer ce choix, d’autant plus qu’à chaque stratégie ou style de trading est associé un niveau de risque précis.

5. Choisir les marchés et les actifs à trader

A chaque classe d’actif correspondent des niveaux de rendement et de risque potentiels différents. De même, certaines stratégies s’implémentent sur des marchés ou actifs particuliers. Par conséquent, informez-vous sur les marchés et actifs qu’il est possible de trader (forex, crypto-monnaies, actions, indices, matières premières, ainsi que les nombreuses formes de CFD) et choisissez ceux qui correspondent à votre profil de trader et à votre stratégie de trading. Par exemple, un trader qui a le goût du risque et qui fait du day trading choisira de trader la paire de devises très volatile AUD / JPY, plutôt que de trader une paire peu volatile comme l’EUR/USD.

6. Fixer des objectifs de gain

Connaissant mieux votre stratégie et vos actifs de prédilection, vous pouvez aisément savoir combien vous pouvez viser comme gain dans un certain horizon temporel. Fixez-vous des objectifs de gain réalistes, assez enthousiastes pour vous motiver, mais aussi assez modestes pour vous permettre de rester lucide et ne pas succomber à vos émotions lorsque vous tradez. Vouloir gagner un montant comme 10 000 € en un mois peut paraître irréaliste, surtout pour un débutant, et peut pousser à adopter des comportements préjudiciables à ses fonds et sa santé mentale. Les objectifs peuvent aussi être fixés pour chaque trade. Quoi qu’il en soit, en cas de pertes, il faudra éviter de chercher à rattraper ces dernières.

7. Choisir un courtier

Il est possible que vous ayez déjà choisi un courtier avant cette étape, mais même si c’est le cas, vous devez prendre du temps et bien réfléchir à propos du courtier avec lequel faire du trading. Privilégiez un courtier régulé, pratiquant des frais de courtage bas, offrant des plateformes de trading intuitives, proposant les actifs que vous souhaitez trader, adaptés pour implémenter votre stratégie de trading, disposant de riches contenus de formation et d’un service client disponible et efficace. Sur la base de ces critères, Vantage FX est le meilleur courtier actuellement pour faire du trading. PU PRIME (Pacific Union) est également une bonne adresse pour le trading en ligne.

8. Ouvrir un compte de démonstration

Le compte de démonstration vous permet de mieux découvrir le courtier, ses plateformes, ses conditions de trading, etc., et de tester votre stratégie de trading. Si après usage pendant un certain temps de ce compte démo vous n’êtes pas satisfait des conditions de trading du courtier, vous pouvez opter pour un autre courtier sur la base des critères donnés au point précédent, et tester ce courtier également avec un compte démo. Vantage FX vous offre d’ailleurs un compte de démonstration gratuit, rapide à créer, avec le solde virtuel de votre choix et une validité illimitée (lorsque vous disposez d’un compte réel, vous pouvez continuer d’utiliser le compte démo infiniment).

9. Créer un compte réel de trading et l’approvisionner en fonds

Les courtiers proposent généralement plusieurs types de comptes auxquels sont associées des conditions et fonctionnalités différentes. Choisissez celui le plus adapté pour vous et effectuez-y un dépôt d’argent (le broker vous indique généralement de combien au moins doit être votre premier dépôt). Parfois, 50 € suffisent pour commencer, mais il vous faudra généralement au plus 200 € / $ comme avec Vantage FX, les courtiers exigeant rarement plus que cela pour commencer à trader. C’est avec cet argent que vous effectuerez vos trades.

10. Commencer à trader

Utilisez les connaissances et compétences acquises lors de vos formations et de votre usage du compte de démonstration pour commencer à trader. Ouvrez la plateforme de trading du courtier, connectez-vous-y le cas échéant, choisissez l’actif à trader, paramétrez votre trade ou position (montant, effet de levier, stop loss, etc.) et validez. Trader c’est aussi surveiller ses positions et déboucler / clôturer ces dernières lorsqu’il le faut, ou alors laisser faire la plateforme ; celle-ci se base alors sur les limites stop loss et take profit que vous avez indiqué pour déterminer le moment exact où clôturer les positions en fonction des conditions du marché.

11. Tenir un journal de trading

Le journal de trading est un outil de suivi important pour tout trader. Il doit contenir vos trades en détail (actif, taille de la position, temps de maintien de la position ouverte, etc.), les conditions du marché, vos résultats, etc. Même si votre historique de trades sur la plateforme vous informe bien, le journal de trading peut intégrer des informations utiles et non contenues dans l’historique de la plateforme (telles que les raisons pour lesquelles vous avez ouvert une position, pourquoi les choses se sont bien ou mal déroulées, les analyses effectuées, votre état d’esprit au moment de trader, etc.).

12. S’améliorer / se former en continu

C’est avec de l’expérience que vous pourrez progresser en trading et réaliser probablement de meilleurs résultats. En plus de pratiquer le trading, vous devez vous informer et vous former en continu. Votre courtier disposera sans doute de contenus de formation directement sur son site, et vous pourrez toujours utiliser le compte de démonstration pour mettre en pratique ce que vous apprenez sans risquer votre argent, avant d’implémenter tout cela en mode réel.


Comment Apprendre le Trading ?

  • Ouvrir et utiliser un compte de démonstration. Le compte de démonstration est l’un des meilleurs moyens pour apprendre le trading. Avec un tel compte, vous apprenez en pratiquant directement, cela dans les véritables conditions du marché. Il est gratuit et les courtiers exigent peu d’informations pour les créer. Vantage FXPU PRIMEeToro, etc., tous ces courtiers proposent des comptes de démonstration avec des conditions et fonctionnalités différentes.
     
  • Lire des articles, guides et livres sur le trading. Ces supports sont généralement très riches en contenu de formation sur le trading, mais ils ne sont pas toujours bien utilisés par les personnes souhaitant apprendre le trading. Cela est sans doute dû à la paresse de consulter des contenus écrits et le temps que cela prend, pourtant ces articles, guides et livres sont très enrichissants.
     
  • Consulter des vidéos et participer à des webinaires. Les contenus vidéo sont plus faciles d’accès et plus pratiques, même s’ils sont souvent moins riches que les certains contenus écrits. YouTube et les sites de courtiers (rubrique « Formation » / « Éducation ») regorgent de vidéos sur le trading, et certains courtiers organisent régulièrement des webinaires et publient même les vidéos de ces webinaires sur leurs sites.
     
  • Suivre une formation payante en ligne ou en présentiel. De nombreuses entreprises et personnes proposent des formations payantes sur le trading et généralement sur certains aspects particuliers de cette activité (trading d’un actif en particulier, limitation des risques, protection des positions, analyse technique / fondamentale, utilisation des indicateurs, usage des signaux de trading, etc.). Même si certaines connaissances et compétences propres à ces formations peuvent s’acquérir avec des contenus gratuits, il peut être plus intéressant de payer pour les acquérir.
     
  • Être à l’écoute de l’actualité économique et des marchés financiers. Cela vous permet par exemple mieux comprendre certains éléments lorsqu’ils sont évoqués dans les médias, de trouver des angles originaux d’analyse de certains actifs, ou encore de découvrir de nouveaux termes importants en trading (et de chercher leur signification).
     
  • Créer un compte réel de trading. Si le compte démo est l’un des meilleurs moyens d’apprendre le trading, le compte réel est le meilleur. Avec lui, vous tradez en conditions réelles, avec de vrais fonds et la possibilité de réaliser de véritables gains ou pertes. Vous apprenez mieux de votre expérience. Toutefois, pour un début, engagez de petites sommes dans vos trades, limitez l’usage de l’effet de levier, et n’engagez des sommes importantes ou un effet de levier élevé que lorsque vous aurez déjà gagné assez en expérience.

Quels sont les Risques de la Pratique du Trading ?

  • Perte de capital. C’est le revers de la possibilité de gagner de l’argent avec le trading. Ce dernier est potentiellement très rentable, mais aussi risqué. Rien ne vous garantit que vous réaliserez un gain avec un trade.
     
  • Arnaque. Certains opérateurs et courtiers véreux confisquent les gains des traders ou proposent des conditions de trading biaisées annulant la possibilité pour le trader de réaliser des gains.
     
  • Volatilité. Ce risque est propre aux marchés financiers et à certains actifs. La volatilité en trading est surtout une opportunité, puisqu’il suffit de prédire comment évolueront les cours pour réaliser des gains. Toutefois, la volatilité est toujours un risque et peut entrainer des pertes lorsqu’on ne la maîtrise pas.
     
  • Addiction et endettement. Comme toute activité où l’on place de l’argent pour espérer un gain à très court / court terme, le trading peut être addictif. Cette addiction peut conduire à l’endettement, notamment pour ceux qui cherchent toujours à rattraper rapidement leurs pertes.
     
  • Isolement. Lorsqu’il est pratiqué par des indépendants à domicile ou non, le trading peut être synonyme de solitude et d’isolement. Les interactions humaines sont rares et le trader ne pense qu’à ses positions et à leurs enjeux (ce qu’il a à gagner ou à perdre).


Comment Devenir Trader ?

  1. Se familiariser avec l’univers de la finance et des marchés financiers. Si vous n’avez pas de bases en économie, finance ou gestion, il est nécessaire de les acquérir.
     
  2. Se former en trading. De nombreux contenus et solutions en ligne et en présentiel / physique permettent d’apprendre le trading : livres, articles, guides, vidéos, webinaires, programmes de formation, masterclasses, etc.
     
  3. Approfondir l’apprentissage de certains aspects du trading. Il peut s’agir d’apprendre en profondeur comment protéger ses positions, utiliser l’effet de levier, effectuer des analyses techniques / fondamentales, utiliser des indicateurs avancés, etc.
     
  4. Mettre en pratique ses connaissances avec un compte démo. À mesure que vous apprenez des notions en trading, vous pouvez les mettre en pratique avec un compte de démonstration sans risquer d’argent. Le compte démo de Vantage FX est illimité et permet de trader en conditions réelles.
     
  5. Commencer à trader avec un compte réel. Ouvrez un compte réel chez un courtier fiable en trading comme Vantage FX ou PU PRIME, approvisionnez votre compte en fonds et commencez à trader.

Quels Diplômes Faut-il Avoir pour Devenir Trader Indépendant / à Domicile ?

Aucun. Les traders indépendants / à domicile n’ont pas besoin de diplôme pour faire du trading. De même, les courtiers en ligne n’exigent pas de diplôme à ceux qui souhaitent ouvrir un compte de trading.

Néanmoins, pour devenir trader indépendant, un particulier peut décider de suivre une formation similaire à celle que suit un trader professionnel, suivant ainsi des formations en finance, économie, gestion, droit, avant de passer à la pratique proprement dite du trading.

En général, les traders indépendants se forment de façon autodidacte. Ils consultent des guides, fiches, vidéos sur le trading, assistent à des webinaires, se font aider par des coachs ou experts en trading, etc. Ils apprennent aussi et surtout avec l’expérience, que ce soit via des comptes de démonstration ou via la pratique réelle du trading à travers des comptes réels.

Quels Diplômes Faut-il Avoir pour Devenir Trader Salarié ou Professionnel dans une Institution Financière ?

Ces diplômes sont nombreux, mais doivent toujours avoir été obtenus après avoir suivi des enseignements en économie, finance, gestion, droit, commerce… Il peut s’agir de l’un ou l’autre des diplômes suivants :
 
  • Master (Bac +5) avec spécialité Finance dans des écoles d’ingénieur, de commerce ou d’études politiques.
     
  • Master professionnel avec spécialité banque / économie / gestion / gestion de risques / ingénierie financière.
     
  • Master (Bac +6) avec spécialité finance, stratégies financières, gestion de risques…
     
  • Diplômes d’écoles de commerce (business schools) : Emlyon, HEC Paris, ESSEC…

Comment Faire du Trading Sans Diplôme en Finance / Économie ?

  1. Évaluer ses aptitudes. Il ne s’agit pas forcément d’aptitudes en trading ; vous devez évaluer votre possession de certaines aptitudes comportementales propre aux bons traders : organisation, discipline, analyse logique, etc.
     
  2. Évaluer son niveau de connaissance du domaine du trading. Il s’agit cette fois d’évaluer ce que vous savez en matière de trading particulièrement, et en général en matière d’économie, finance, gestion, etc.
     
  3. Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour combler ses lacunes. En fonction des résultats des deux premières étapes, vous devez déterminer même sommairement ce qu’il vous reste à acquérir comme aptitudes, connaissances et compétences, et les acquérir via des formations, des lectures et surtout via la pratique.
     
  4. Renforcer ses connaissances et compétences. Ce renforcement doit se faire sur des sujets et aspects particuliers et importants en matière de trading : gestion du risque, money management, analyses techniques et fondamentales, utilisation d’indicateurs, stratégie de trading avancées, etc.
     
  5. S’équiper. Mettez à votre disposition le matériel nécessaire pour faire du trading. Basiquement, il s’agit de l’ordinateur et d’une bonne connexion internet. D’autres équipements physiques ou logiciels pourront être ajoutés ultérieurement.
     
  6. Ouvrir un compte démo et commencer à pratiquer. Dès les premières connaissances et compétences acquises, vous devez les mettre en pratique. En ouvrant un compte de démonstration chez un courtier comme Vantage FX, vous pourrez faire du trading gratuitement sans risquer votre argent.
     
  7. Élaborer une stratégie et un plan de trading. Élaborez ou choisissez une stratégie de trading. Il y en a plusieurs ; testez chacune si possible avec le compte démo. Choisissez celle qui correspond à votre profil d’investisseur. Mettez en place un plan de trading et commencez à la respecter même avec le compte démo.
     
  8. S’informer et apprendre en continu. C’est avec l’habitude d’apprendre que vous pourrez mieux apprendre le trading et devenir un bon trader. Restez informé, apprenez régulièrement, cherchez à en savoir plus sur ce que vous découvrez…
     
  9. Créer un compte réel de trading et débuter avec le trading. Rendez-vous sur Vantage FX ou PU PRIME (pour le trading en général), eToro    (pour le copy trading et le trading de crypto-monnaies) ou encore DEGIRO (pour les actions et les ETF), créez un compte réel, approvisionnez ce dernier et commencez à trader. Commencez avec de petits trades, mettez en pratique ce que vous avez appris et ce que vous avez pratiqué en mode démo, puis rentrez progressivement dans le trading proprement dit.
     
  10. S’améliorer. Servez-vous de vos premières expériences et premiers échecs ou réussites en mode réel pour vous améliorer, pour améliorer votre stratégie et votre plan de trading. N’hésitez pas à passer en mode démo sur votre compte pour tester de nouvelles stratégies avant de les implémenter en mode réel.


Trading : Quel est le Salaire d’un Trader Indépendant ?

5 000 € par mois, 90 000 € par an, 500 € par an, 0 € par mois, - 1 000 € par an… Vous l’aurez compris, le salaire d’un trader est totalement variable. Il est impossible de déterminer ce salaire, car ce dernier dépend à 100 % des performances du trader indépendant ou à domicile. Par conséquent, puisque le potentiel de gain est illimité avec le trading, un trader peut gagner des sommes impressionnantes par mois / an, tout comme il peut en perdre.

Le salaire d’un trader indépendant est donc fonction des performances de ce dernier, lesquelles dépendent elles-mêmes de facteurs comme l’expérience, la discipline, l’organisation, le capital investi, le temps consacré au trading, etc.

Trading : Quel est le Salaire d’un Trader Professionnel ?

Un trader professionnel ou salarié (travaillant pour une institution financière) touche un salaire de base annuel de 72 900 € en moyenne. Ce salaire de base annuel peut atteindre 158 000 € pour les traders les plus expérimentés et performants. Il ne s’agit là que du salaire de base, ce dernier ne prenant pas en compte les primes et bonus.

En effet, les traders professionnels touchent en plus du salaire de base des bonus ou primes en fonction de leurs résultats ou performances. Ces bonus peuvent atteindre 5 fois le salaire de base du trader, voire plus. Néanmoins, ils sont désormais réglementés en Europe.

Quelles Différences Existe-t-il entre un Trader Indépendant et un Trader Salarié ?

  • Un trader indépendant n’a pas besoin de diplôme pour faire du trading, alors que le trader salarié doit absolument en disposer (Bac+ 5 dans des filières d’économie, commerce, gestion, avec spécialisation en finance, gestion de risque ou d’autres spécialités connexes).
     
  • Le trader indépendant ou pour compte propre travaille où il veut, à domicile comme en déplacement, alors que le trader salarié travaille dans les locaux de l’institution financière qui l’emploie.
     
  • Un trader indépendant fait du trading avec son propre capital (sauf dans le cas de l’usage de l’effet de levier où l’on peut considérer que le trader emprunte de l’argent au courtier), alors que le trader professionnel ou salarié utilise toujours le capital de son institution financière pour trader.
     
  • Les revenus du trader indépendant dépendent uniquement de ses performances en trading, alors que les revenus du trader salarié sont garantis via un salaire de base et peuvent augmenter grandement avec la prise en compte de bonus accordé sur la performance de ce trader.
     
  • Certains actifs sont inaccessibles au trader indépendant, alors que le trader salarié possède des actifs que seul lui peut négocier (certains CFD, les actifs du marché monétaire, etc.).
 

Trading : Qui peut Devenir Trader Indépendant ou à Domicile ?

Tout le monde peut faire du trading à domicile et à son propre compte. Le trading, lorsqu’il n’est pas exercé pour le compte d’une institution financière, est accessible à tout le monde, sans aucune distinction. Il suffit d’avoir la volonté de le pratiquer, de se former, d’acquérir le matériel nécessaire (matériel basique = ordinateur / smartphone + bonne connexion internet), d’ouvrir un compte chez un courtier comme Vantage FX, d’approvisionner son compte en fonds et de commencer à trader.

Trading : Qui sont les Meilleurs ou Plus Grands Traders au Monde ?

  • David Tepper : il gagne 4 milliards $ en 2009 en tradant à la hausse les actions de banques américaines se trouvant quasiment en faillite.
  • Georges Soros : en 1992 (16 septembre), il se positionne à la baisse sur la livre sterling (£) pour une taille de position de 10 milliards £, ce qui occasionne une crise de la livre sterling et lui permet de gagner 1 milliard £.
  • James Simons : il est surtout connu pour avoir réalisé la plus grande rentabilité moyenne en trading. Sur 30 ans, il a réalisé un rendement de 34 % par an.
  • John Paulson : il réalise un gain de 15 milliards $ avec la crise des subprimes de 2008 en anticipant la chute de l’immobilier américain.
  • Nassim Taleb : en environ 1 semaine en août 2015, il réalise un gain de 1 milliard $ grâce à un rendement de 20 % sur les placements de son fonds d’investissement.
  • Paul Tudor : il réalise un rendement de 100 millions $ en un jour en anticipant le krach d’octobre 1987 (« lundi noir »), notamment en se positionnant à la baisse sur les titres de grandes entreprises américaines.
  • Richard Dennis : il s’est grandement enrichi grâce au trading et a un jour décidé de former 23 personnes au trading. Il confia à ces derniers 1 million $ par personne. Après 1 an de trading, ces 23 personnes ont réalisé un gain total de 175 millions $.
  • Sylvain Duport (Français) : en 2004, il réalise un rendement de 4 000 % avec un capital de 1 500 € seulement en 4 mois. Il réalise également un gain de 8 000 % en environ 6 mois en 2005.


Trading : Qu’est-ce que l’Effet de Levier ?

En matière de trading, l’effet de levier désigne en pratique un multiplicateur de la capacité d’investissement du trader. Un effet de levier de 1 : 100 signifie qu’avec 1 € de capital, le trader peut investir 100 €. Il s’agit donc d’une multiplication par 100 de la capacité d’investissement du trader.

Un multiplicateur de la capacité d’investissement

Plus conceptuellement, l’effet de levier désigne l’effet qui résulte de l’accroissement de la capacité d’investissement du trader. Cet accroissement est rendu possible par le prêt qu’accorde le courtier au trader dans le cadre d’un trade. Ainsi, avec l’effet de levier en réalité, le trader utilise l’argent que lui prête le courtier pour le joindre à son propre capital et le placer dans une position ou un trade. Dans l’exemple ci-dessus avec un effet de levier de 1 : 100, cela signifie que pour effectuer un trade de 100 € le trader utilise 1 € de son argent + 99 € que lui prête le courtier. Pour un trade ou une position de 200 €, le trader place 2 € et emprunter 198 € au broker pour constituer le capital à investir dans sa position.

Toutefois, en pratique, il n’y a pas besoin de procéder au prêt ou de délimiter combien vous souhaiter investir dans une position. Il suffit de choisir le niveau de levier que vous souhaitez utiliser (dans l’intervalle des niveaux de leviers permis par le broker) et de valider. Pour chaque niveau de levier, le broker vous exigera un capital minimum à engager vous-même pour ouvrir votre position et la maintenir ouverte, il s’agit de la marge.

La marge est égale à 1 divisé par le niveau de levier. Pour un effet de levier de 100 ou 1 : 100, la marge = 1 / 100 = 0.01. Ainsi, pour ouvrir une position de 500 € au total, il vous faudra avoir au moins 500 € x 0.01 = 5 € dans le compte. Certains brokers peuvent exiger des marges différentes de celles issues de ce calcul.

Une arme à double tranchant

Puisque l’effet de levier multiplie la capacité d’investissement, il multiplie également les gains et les pertes probables du trader. Si vous engagez 100 € dans un trade et utilisez un levier de 100, alors votre investissement total est de 10 000 €. Si le cours de l’actif que vous tradez à la hausse (vous anticipez une hausse de son cours) augmente de 10 %, alors vous gagnez au total 10 000 € x 10 % = 1 000 € en un trade. Par contre, si vous aviez investi 100 € sans effet de levier de 100 avec la même évolution du cours de l’actif, alors vous aurez gagné seulement 100 € x 10 % = 10 €.

Toutefois, et c’est pour cette raison que l’effet de levier est présenté comme une arme à double tranchant, si le cours de l’actif que vous tradez à la hausse (vous anticipez une hausse de son cours) baisse plutôt de 10 %, alors vous perdez également 10 000 € x 10 % = 1 000 €. Pourtant, si vous n’aviez pas utilisé d’effet de levier, vous auriez perdu seulement 100 € x 10 % = 10 €.
En pratique néanmoins, votre perte dans le cas où vous utilisez l’effet de levier ne pourra pas atteindre ou dépasser 1 000 € dans ces deux scénarios :
  • Vous avez indiqué une limite stop loss à la plateforme de trading de telle sorte que votre position est automatiquement clôturée dès que vos pertes atteignent une certaine somme ou un certain pourcentage de la taille de votre position.
     
  • Votre capital en compte ne peut plus constituer la marge nécessaire pour maintenir la position ouverte, alors votre position est clôturée à un certain niveau de perte.

Qu’est-ce que le Trading sur Marge ou Levier Trading ?

Le trading sur marge (aussi appelé levier trading) est une pratique en trading qui consiste à utiliser l’effet de levier dans toutes ses positions. Il s’agit donc simplement du trading avec effet de levier. Le trader recourt généralement dans ce cas à effet de levier moyen à élevé (1 : 10 à 1 : 1 000) lorsqu’il ouvre chacune de ses positions.

Comme nous l’avons vu plus haut dans la définition et l’explication de ce qu’est l’effet de levier, le trading sur marge permet au trader d’avoir des positions plus grandes que ce que permet son capital propre. Cela multiplie les gains probables du trader sur chaque position, mais cela multiplie aussi les pertes. Un trader sur marge ne se passe donc jamais du stop loss (et d’autres types de stop loss), afin de limiter les pertes dans le cas où les cours évoluent contrairement à sa prédiction.

Quelles Différences Existe-t-il entre l’Investissement en Bourse et le Trading ?

  • L’horizon temporel ou la durée de détention des actifs : avec le trading, les actifs ou les positions sont détenus ou maintenus ouverts pendant un court ou très court intervalle de temps (quelques minutes à quelques jours / semaines). Avec l’investissement en bourse par contre, les actifs acquis sont détenus sur le moyen ou le long terme, voire le très long terme (quelques mois à des dizaines d’années).
     
  • Les actifs financiers négociés : le trading s’effectue généralement sur des actifs assez volatiles à court terme, comme les crypto-monnaies, les CFD, ou encore les paires de devises. Par contre, avec l’investissement en bourse, les placements s’effectuent sur des actifs peu volatils à court terme, d’autant plus que l’investisseur mise sur une forte volatilité de l’actif sur le long terme. Il s’agit des actifs financiers comme les actions, les obligations, les ETF, ou encore les indices.
     
  • Le capital nécessaire : l’investissement en bourse exige un capital important pour effectuer des placements, puisque les actifs négociés sont peu volatils. Ainsi, il faudra un capital important sur un actif pour pouvoir dégager un rendement en valeur considérable (pour un rendement ou une hausse du cours de 10 %, celui qui a investi 100 € gagne 10 € en valeur, alors que celui qui a investi 10 000 € gagne 1 000 €). Le trading par contre s’effectue avec un capital faible, puisqu’il porte sur des actifs volatiles, et même lorsque ces actifs ne sont pas assez volatiles, l’effet de levier permet de multiplier les gains potentiels (et les pertes) réalisables à partir d’une faible volatilité. Et en utilisant l’effet de levier, vous n’avez pas besoin d’engager un capital important, sauf si l’effet de levier est très bas (moins de 1 : 10).
     
  • Les sources des plus-values : globalement, avec le trading, même si cela est difficile à admettre pour un débutant, les plus-values et les variations de cours proviennent en bonne partie de la spéculation sur le cours des actifs, plutôt que sur la variation de la véritable valeur de l’actif ou de son sous-jacent. Par contre, cette dépendance des plus-values et variations de cours à la spéculation est moindre avec l’investissement en bourse. Ici, c’est l’évolution de la véritable valeur de l’actif (actif qui sert parfois de sous-jacent aux produits dérivés utilisés en trading) qui permet de dégager des plus-values (gains) ou des moins-values (pertes).
     
  • L’utilisation de l’effet de levier : le trading s’effectue quasiment toujours avec l’effet de levier. C’est d’ailleurs pourquoi le capital nécessaire pour faire du trading est bas, puisque l’effet de levier a la particularité de multiplier la capacité financière du trader. Par contre, l’effet de levier est incompatible avec l’investissement en bourse, où la gestion de portefeuille est moins active qu’avec le trading et où la durée de détention des actifs est le long terme. D’ailleurs, certains courtiers facturent des frais au jour le jour sur les placements avec effet de levier, ce qui dans le cas de l’investissement en bourse pourrait générer des frais immenses au bout de seulement 1 mois de détention de l’actif. Toutefois, il est possible d’investir en bourse avec effet de levier, notamment en utilisant le SRD (Service de Règlement Différé), avec un effet de levier maximum de 1 : 5.
     
  • Les compétences nécessaires : un trader doit maîtriser principalement l’analyse technique (c’est cette forme d’analyse qui permet d’anticiper les mouvements de cours à court ou très court terme, et le trading s’effectue à court / très court terme) et maîtriser le fonctionnement des marchés / actifs, savoir gérer le risque, être réactif, savoir lire et analyser les graphiques de cours, etc. L’investisseur en bourse doit quant à lui maîtriser principalement l’analyse fondamentale (c’est cette forme d’analyse qui permet d’anticiper les mouvements de cours à moyen et long terme, et l’investissement en bourse s’effectue à moyen / long terme), l’analyse financière et le fonctionnement des marchés et de l’économie globalement.
     
  • Les risques et rendements probables : les risques tout comme les rendements probables sont très élevés avec le trading, en raison de la forte volatilité de certains actifs tradés, ou encore de l’usage de l’effet de levier. Par contre, avec l’investissement en bourse, les risques et rendements probables sont globalement faibles. L’investisseur en bourse court donc moins de risques de perte de capital, mais doit se contenter d’un gain probable faible (sauf s’il investit des sommes très importantes).

 



Comment Réalise-t-on des Bénéfices / Gains en Trading ?

  • En ouvrant une position « Achat » sur un actif dont vous pensez que le cours / prix va hausser, puis en fermant ladite position lorsque le cours de cet actif augmente véritablement. Pour ouvrir une position « Achat », il suffit de cliquer sur le bouton « Achat » lorsque vous avez sélectionné un actif sur la plateforme du courtier (vous avez toujours le choix entre « Achat » et « Vente », et il faut donc choisir « Achat »).
     
  • En ouvrant une position « Vente » sur un actif dont vous pensez que le cours va baisser, puis en clôturant ladite position lorsque le cours de cet actif baisse. Une position « Vente » est une position de vente à découvert. Pour l’ouvrir, il suffit de cliquer sur le bouton « Vente » lorsque vous avez sélectionné un actif sur la plateforme du courtier (vous avez toujours le choix entre « Achat » et « Vente », et il faut donc choisir « Vente »).

Comment Réalise-t-on des Pertes en Trading ?

  • En ouvrant une position « Achat » sur un actif dont vous pensez que le cours / prix va hausser, puis en fermant ladite position lorsque le cours de cet actif a plutôt baissé contrairement à votre prédiction. Pour ouvrir une position « Achat », il suffit de cliquer sur le bouton « Achat » lorsque vous avez sélectionné un actif sur la plateforme du courtier (vous avez toujours le choix entre « Achat » et « Vente », et il faut donc choisir « Achat »).
     
  • En ouvrant une position « Vente » sur un actif dont vous pensez que le cours va baisser, puis en clôturant ladite position lorsque le cours de cet actif a plutôt haussé contrairement à votre prédiction. Une position « Vente » est une position de vente à découvert. Pour l’ouvrir, il suffit de cliquer sur le bouton « Vente » lorsque vous avez sélectionné un actif sur la plateforme du courtier (vous avez toujours le choix entre « Achat » et « Vente », et il faut donc choisir « Vente »).

Comment sont Calculés les Gains et Pertes en Trading ?

Basiquement, les gains et les pertes en trading sont calculés en faisant la différence entre la taille d’une position ou d’un trade au moment de son ouverture et la taille de cette position au moment de sa clôture. Mais dans la pratique, cela n’est pas si évident et le calcul des gains / pertes dépend des actifs considérés (et d’autres critères). Le gain est fonction des pips avec le Forex (les devises), des points avec les indices, du prix du sous-jacent avec les CFD, etc. Consultez les exemples des sections ci-après pour voir concrètement comment les gains / pertes se calculent en trading.

Exemple de Trading Forex

  • Paire devise tradée : EUR/USD
  • Cours : 1.09819
  • Analyses et décision : ouverture d’une position acheteuse (« Achat »), car l’on prédit que le cours de l’EUR/USD va hausser
  • Taille de la position : 2 lots EUR/USD. Puisque 1 lot d’EUR/USD vaut 100 000 EUR (en valeur), alors 2 lots = 200 000 EUR.
  • Niveau d’effet de levier à utiliser : 1 : 200 ; d’où marge = 1 / 200 = 0.005
  • Par conséquent, le montant à engager soi-même dans cette position de 200 000 EUR est égal à : 200 000 x 0.005 (marge) = 1 000 EUR
  • Hausse du cours d’EUR/USD. Ce dernier atteint 1.09839 et vous clôturez votre position. Il y a donc gain. Ce gain vaut en pips : 1.09819 - 1.09839 = 20 pips.
  • Gain en valeur = Gain en pips x valeur d’un pip x nombre de lots. Notons que 1 pip = 10 USD pour 1 lot de la paire EUR/USD (1 pip pour 1 lot = 10 unités de la devise de contrepartie). Gain en pips = 20. Nombre de lots négociés = 2.
    Gain brut final en valeur = 20 x 10 USD x 2 = 400 USD.
Ainsi, en un laps relativement court de temps, vous aurez gagné 400 USD en investissant 1 000 EUR avec un effet de levier de 1 : 200 dans la paire EUR/USD.
Notez que votre perte aurait été de 400 USD également si le cours de la paire EUR/USD avait plutôt baissé de 20 pips.

Exemple de Trading CFD

  • CFD trade : CFD Action Google (GOOGL)
  • Cours du sous-jacent (l’action Google) : 2 285 $
  • Analyses et décision : ouverture d’une position acheteuse, car l’on prédit que le cours du sous-jacent (l’action Google) va hausser
  • Taille de la position : 3 CFD actions Google, ce qui donne en valeur 2 285 $ x 3 = 6 855 $
  • Niveau d’effet de levier à utiliser : 1 : 5 ; d’où marge = 1 / 5 = 0.2
  • Par conséquent, le montant à engager soi-même dans cette position est égal à : 6 855 x 0.2 (marge) = 1 371 $. Vous investissez 1 371 $, grâce à l’effet de levier de 1 : 5 votre investissement est de 6 855 $ (taille de la position).
  • Hausse du cours du sous-jacent (l’action Google). Ce cours atteint 2 338 $ et vous décidez de clôturer votre position.
  • Taille de la position après la hausse et au moment de la clôture : 2 338 (nouveau cours) x 3 (nombre d’actifs) = 7 014 $.
  • Gain = Taille de la position au moment de sa clôture – Taille de la position au moment de son ouverture. Gain = 7 014 $ - 6 855 $ = 159 $.
  • Gain (2nde formule) : gain par actif x nombre d’actifs. Votre gain par actif est de 2 338 – 2 285 = 53 $. Vous avez tradé 3 actifs. Gain = 53 $ x 3 = 159 $.
Vous avez donc investi 1 371 $ et avez gagné 159 $, grâce à l’effet de levier. Sans effet de levier, votre position aurait valu 1 371 $, ce qui représente moins de 1 actif, car 1 actif vaut 2 285 $. Cela représente exactement 1 371 / 2 285 = 0,6 actif. Ainsi, si le cours de l’actif avait toujours connu une hausse de 53 $, votre gain aurait été de : gain par actif x nombre d’actifs = 53 $ x 0,6 (puisque vous avez tradé seulement 0,6 actif avec vos 1 371 $, 1 actif complet valant 2 285 $) = 31,8 $.

Donc avec un levier de 5 vous gagnez 159 $ et sans levier vous gagnez seulement 31,8 $ au total.

Si par contre vous aviez utilisé un levier de 1 : 100 pour la même taille de position, votre gain aurait été obtenu comme suit :

Taille de la position : 6 855 $ toujours.

Montant investi par vous-même : 6 855 $ x 0.01 (effet de levier de 1 : 100 correspond à une marge de 1 / 100 = 0.01) = 68,55 $. Donc au lieu de 1 371 $, vous aurez investi seulement 68, 55 $ dans cette position.

Taille de la position après la hausse (même scénario) : hausse pour atteindre 2 338 $, d’où taille de la position = 2 338 x 3 = 7 014 $.

Gain = 7 014 – 6 855 = 159 $.
Ainsi, avec un effet de levier de 1 : 100, vous aurez investi seulement 68,55 $ pour gagner 159 $.

 



Pendant Combien de Temps Faut-il Faire du Trading Par Jour ?

Tout dépend principalement du type d’actif que vous tradez, de votre stratégie et de vos objectifs.
  • Si vous tradez un actif très volatile, alors vous devrez passer plus de temps à surveiller vos positions (plusieurs heures par jour).
     
  • Si vous faites du scalping, alors vous pouvez consacrer juste quelques minutes au trading par jour si après ouverture de la position le cours évolue comme vous le voulez et vous clôturez la position en quelques minutes. Mais dans la réalité, un scalper effectue plusieurs trades de ce genre en une journée, ce l’amène à passer plus de temps à surveiller chaque position ou nouvelle position ouverte. Par contre, si vous faites du swing trading, vous aurez juste besoin de quelques minutes par jour pour voir comment évolue le cours de l’actif que vous tradez et réagir s’il le faut ; les actifs tradés en swing ne sont pas très volatiles à très court terme, d’où il n’est pas nécessaire de passer des heures par jour à surveiller l’évolution de leur cours.
     
  • Si votre objectif journalier n’est pas atteint lorsque vous faites par exemple du scalping ou du day trading, alors vous pourra devoir consacrer plus de temps au trading au cours de cette journée-là. De même, si vous faites du trading pour gagner des revenus complémentaires, alors vous consacrerez moins de temps au trading par jour. Par contre, si vous faites du trading votre principale source de revenus, alors vous passerez des heures, voire quasiment toute une journée au trading.

Trading en Ligne : Comment Éviter les Arnaques ?

  • Éviter les courtiers / sites de trading promettant des gains exceptionnels : certains courtiers et très souvent des robots de trading promettent des taux de réussites proches de 100 %, ce qui est impossible, le marché étant invincible et le trading toujours risqué.
     
  • Ne pas croire aux opérateurs promettant de vous permettre de récupérer vos pertes : certains opérateurs excellent dans cette arnaque qui consiste à vous demander de payer une somme pour vous permettre de récupérer vos pertes. Une fois la somme versée, vous n’avez plus de nouvelles d’eux.
     
  • Tradez les actifs reconnus par des régulateurs : si certains actifs sont interdits par les régulateurs, c’est aussi parfois parce que leurs opérateurs peuvent les manipuler à leur guise de manière à vous faire perdre votre argent. Évitez de tels actifs.
     
  • Faites confiance aux sites de trading régulés : les courtiers régulés sont fiables et sécurisés. Misez également sur la réputation et la popularité du courtier. Vous pouvez donc trader sûrement avec des brokers régulés et fiables comme Vantage FXPUPRIMEeToro, ou encore DEGIRO.

Comment Limiter les Risques de Perte en Trading ?

  • Toujours définir une limite stop loss pour chacun de ses trades
Le stop loss est l’outil ou la fonctionnalité idéale pour limiter ses pertes en trading. Il permet d’indiquer un niveau de cours ou de perte maximum (en valeur ou en pourcentage du placement) que le trade peut enregistrer. Dès que le cours de l’actif atteint le niveau indiqué, la position est automatiquement clôturée et les pertes sont stoppées. Exemple : vous ouvrez une position d’une taille de 1 000 € et indiquez comme stop loss 10 % de la taille de cette position. De la sorte, lorsque les cours évolueront en votre défaveur et que les pertes atteindront 10 % de 1 000 €, donc 100 € (votre position vaudra alors 900 €), alors votre position sera clôturée. Cela vous évitera de perdre davantage si le cours continue à évoluer en votre défaveur.
 
  • Utiliser le hedging
Le hedging est une technique de couverture de risque qui, contrairement au stop loss, exige que vous ouvriez une nouvelle position différente de celle pour laquelle vous souhaitez couvrir les pertes. Basiquement, le hedging consiste à ouvrir une position qui sera automatiquement gagnante si jamais la première position est perdante.

Par exemple, vous pouvez passer un ordre d’achat d’une action et passer un ordre de vente sur le CFD de la même action. Ainsi, si le cours de l’action baisse, vous perdez dans votre premier ordre, mais vous gagnez dans le second ordre (puisqu’un ordre de vente d’un CFD action correspond à la prédiction que le cours de l’action va baisser). Les options et les futures sont également très utilisés pour faire du hedging.

Dans l’exemple ci-dessus, vous voyez que si vos deux ordres ont le même montant ou la même taille de position, alors, quelle que soit l’évolution des cours, vous ne perdez rien, mais vous ne gagnez également rien. Ainsi, pour vous assurer de gagner quelque chose et de perdre seulement une partie de votre placement si les cours évoluent en défaveur de votre premier ordre, il faut faire du hedging partiel : la seconde position que vous ouvrez pour vous couvrir contre le retournement du marché doit couvrir seulement une partie de votre investissement initial. Le montant investi dans la couverture doit être inférieur à celui investi dans la position principale.
 
  • Suivre les règles de money management
Plusieurs règles de money management permettent de limiter vos pertes sur une position et sur votre capital global. Par exemple, en suivant la règle de n’engager que 2 % au maximum de votre capital dans un trade, même si vous enregistrez des pertes avec ce trade, votre capital global en compte n’est pas significativement affecté par cette perte.
Consultez les autres règles de money management et essayez de les respecter. Elles ont fait et continuent de faire leurs preuves, même si elles limitent vos gains potentiels. C’est un principe fondamental en finance : plus de sûreté (donc moins de risque) = moins de gains potentiels ; plus de risques = plus de gains potentiels.

 



Avec quels Actifs Financiers peut-on Faire du Trading ?

  • Les devises (Forex) : elles sont négociées en prédisant l’évolution d’une devise par rapport à une autre. Il existe ainsi de nombreuses paires de devises (majeures, exotiques) : EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, EUR/AUD, EUR/CHF, GBP/JPY, etc. Pour les traders, il faut passer par un courtier forex et le meilleur sur le marché actuellement est Vantage FX (FX signifiant justement Forex).
     
  • Les actions : il s’agit des titres de propriété des entreprises cotées en bourse. Elles sont plus destinées à l’investissement en bourse (qui est différent du trading), mais elles peuvent être négociées en CFD et les plus volatiles d’entre elles sont très intéressantes à trader même au comptant. Pour trader les actions dans les meilleures conditions, il faut passer par un courtier actions comme DEGIRO.
     
  • Les crypto-monnaies : ces actifs ont le vent en poupe sur les marchés financiers, à tel point qu’il est difficile de dénombrer le nombre de crypto-monnaies actuellement tradées (Bitcoin, Ethereum, Litecoin, Ripple, Tezos, Cardano, EOS, etc.). Quoi qu’il en soit, elles sont pour beaucoup assez volatiles et présentent de nombreuses opportunités de gain. Vous pouvez les négocier chez des courtiers crypto-monnaies de référence comme eToro     ou encore PUPRIME.
     
  • Les matières premières : il s’agit des produits du sous-sol et agricoles. Avec le trading, vous pouvez non pas acheter ces produits pour les revendre à un prix élevé, mais plutôt miser sur le sens de l’évolution de leur prix. Vous vous positionnez donc à la hausse (Achat) si vous pensez que le prix d’une matière première va hausser et à la baisse (Vente) si vous pensez qu’il va plutôt baisser. Les matières premières se tradent donc en CFD, et les meilleurs brokers pour les trader sont Vantage FX et PUPRIME.
     
  • Les obligations : il est possible de négocier les obligations en CFD. Concrètement, vous ne souscrivez pas aux obligations émises, mais vous prédisez la hausse ou la baisse du prix de ces obligations, principe des CFD. DEGIRO regorge d’obligations à trader à des tarifs très compétitifs.
     
  • Les indices : ils sont nombreux et renseignent sur la performance d’un ensemble d’actions sélectionnées selon des critères particuliers (plus grandes capitalisations, plus grandes capitalisations d’un secteur ou d’un pays, etc.). Vous pouvez prédire l’évolution du cours ou nombre de points du CAC 40, DAX 40, DJI30, NQ100, S&P500, etc. Pour cela, vous pouvez par les meilleurs courtiers indices que sont Vantage FX et PUPRIME.
     
  • Les CFD en général : de nombreux actifs qui se prêtent au trading sont des CFD (Contract For Difference ou Contrat pour la différence en français). Il s’agit de produits dérivés liés à des sous-jacents. On a ainsi des CFD actions, CFD obligations, CFD matières premières, CFD métaux précieux, etc. Avec les CFD, vous devez juste prédire si le cours de l’actif sous-jacent va hausser ou baisser et vous positionner en conséquence.
     
  • Les autres actifs : vous pouvez également faire du trading avec des ETF, des Futures, des Options, les Forward, et bien d’autres actifs.

Quels sont les Stratégies ou Styles de Trading ?

  • Le trading de position : c’est le style de trading qui correspond le moins à l’activité de trading proprement dite. Il consiste à ouvrir des trades ou positions et garder ces positions ouvertes pendant un moyen terme (des mois, voire des années). Le trading de position est un style de trading adapté aux sous-jacents comme les crypto-monnaies et les actions au comptant.
     
  • Le swing trading : cette stratégie de trading consiste à ouvrir des positions et à conserver ces dernières pendant un court terme, c’est-à-dire précisément quelques jours, voire quelques semaines.
     
  • Le day trading : avec ce style de trading, le trader effectue toutes ses transactions (ouvertures de positions et clôture de ces positions) au cours d’une journée ou d’une session de cotation sur les marchés. Les actifs tradés ici sont donc ceux dont la volatilité est importante sur une journée, ou alors ceux dont l’effet de levier peut permettre de profiter de leur légère volatilité journalière. Il s’agit principalement des devises et des CFD sur actifs volatiles.
     
  • Le scalping : cette stratégie de trading consiste à ouvrir des positions et les maintenir ouvertes pendant un très court terme, notamment entre quelques minutes et quelques heures. Comme avec le day trading, toutes les positions d’un scalper sont débouclées à la fin de la journée. Un scalper effectue plus de trades qu’un day trader et privilégie les actifs fortement volatiles à très court terme et essaie de profiter de cette volatilité avec un effet de levier, ce dernier pouvant être très élevé lorsque l’actif n’est pas très volatile.

Quelle Stratégie de Trading doit Adopter un Trader Débutant ?

La meilleure stratégie de trading pour un débutant est celle qui lui assez de temps pour réfléchir et faire des analyses avant de prendre une décision (ouverture ou clôture de position). Il peut donc s’agir de la stratégie du trading de position ou de celle du swing trading.

En effet, se lancer dès ses débuts dans des stratégies comme le day trading ou le scalping est très risqué, inapproprié et simplement déconseillé. En procédant de la sorte, le débutant va la plupart du temps prendre des décisions sans effectuer d’analyses, en se basant peut-être sur des signaux de trading dont il ne comprend pas le principe ou alors sur son instinct. Le trading risque d’être pour lui un jeu de hasard et comme dans bon nombre de jeux de hasard, il va sans doute perdre plus que ce qu’il gagne.

Avec une stratégie comme le trading de position ou le swing trading, un trader qui débute en trading a assez de temps pour analyser le cours des actifs, consulter diverses sources d’informations et d’analyse avant de prendre une décision. Il a aussi plus de temps pour observer comment le marché fonctionne et évolue.
Ce n’est qu’avec le temps et surtout avec de l’expérience qu’un débutant devenu intermédiaire ou expert peut se mettre au day trading ou au scalping.

 



Comment Choisir un Courtier ou Broker ou Site de Trading ?

  • Regarder la régulation du courtier : ne vous intéressez qu’aux brokers régulés par une autorité reconnue, que cette autorité soit celle de votre pays ou celle d’un autre pays (AMF en France, mais aussi CySEC, FCA, BaFin, ASIC, etc. à l’internationnal).
     
  • Privilégiez un compte ou un broker sans spreads pour le scalping et le day trading : choisissez un courtier qui facture 0 spread ou qui facture des commissions, et précisément des commissions basses. Le trading à haute fréquence ou à haut volume est généralement plus coûteux avec des spreads, sauf s’il s’agit de spreads hyper serrés.
     
  • Choisissez globalement un courtier qui offre les meilleures conditions de trading pour votre stratégie : en dehors des spreads / commissions, regardez également les actifs proposés par le broker, la vitesse d’exécution des trades (elle doit être très rapide pour le scalper et le day trader ; elle est peu importante pour le swing trader), etc. et assurez-vous que vous pourrez implémenter votre stratégie / style de trading dans les meilleures conditions avec ce qu’offre le courtier.
     
  • Intéressez-vous également aux outils de trading proposés par le courtier : évaluez la facilité d’utilisation des plateformes de trading du broker (surtout si vous débutez en trading), intéressez-vous aux fonctionnalités basiques et avancées de ces plateformes (signaux, analyses et prises de position sur graphique de cours, indicateurs intégrés, etc.), etc.
     
  • Considérez les services particuliers ou l’avantage concurrentiel mis en avant par le broker : certains courtiers offrent des services qui se démarquent de ceux de leurs concurrents et n’hésitent pas à mettre cela en avant sur leur site. Il peut s’agir de l’absence de frais sur le trading de certains actifs ou sur certains services généralement facturés par certains courtiers (retrait, conversion, inactivité, etc.), ou encore de conditions particulières de trading. Ces services peuvent vous permettre de choisir entre deux ou trois courtiers dont les offres sont similaires, comme c’est souvent le cas.
     
  • Prenez en compte la réputation du courtier : un broker qui dit offrir les meilleures conditions de trading, mais qui ne jouit pas d’une bonne réputation ou qui n’est pas populaire est à craindre. Tenez donc également compte de la popularité et de la réputation du courtier, car si plusieurs personnes et autorités lui font confiance c’est pour de bonnes raisons.
     
  • Ne négligez pas les avis des clients et des sites de guide sur le trading : les avis que vous trouvez sur des sites sérieux comme le nôtre à propos des courtiers sont toujours fondés et objectifs, et il faut en tenir compte dans votre choix. Considérez également les avis des clients que vous trouvez sur des plateformes d’avis comme Trustpilot et sachez détecter les faux avis.

Quels sont les Meilleurs Sites de Trading ou Courtiers ?

  • Vantage FX – Meilleur courtier en trading en général, et pour le Forex et les CFD en particulier
  • Pacific Union (PU PRIME) – Excellent broker également pour le trading Forex et CFD
  • eToro     – Meilleur courtier pour trader les crypto-monnaies et pour faire du social / copy trading
  • DEGIRO – Meilleur courtier pour trader les actions, les ETF, les obligations et les options

Quels Outils de Trading sont-ils Nécessaires pour Trader ?

  • Une plateforme de trading. Il s’agit du logiciel ou de l’application proposées par votre broker et qui vous permet trader concrètement : prendre position (ouverture et clôture), effectuer des analyses, utiliser des indicateurs et signaux, etc. Les plus connues sont MetaTrader (4 & 5), WebTrader, ProRealTime, ZuluTrade, xStation, DupliTrade. Un courtier comme eToro possède un site qui sert également de plateforme de trading.
     
  • Une calculatrice (de gains, de frais, de risque). Elle calcule votre gain (ou votre perte) probable sur un trade en fonction des caractéristiques de ce dernier et des conditions de trading du broker (spreads, effet de levier, taille de la position, etc.) et pour différents scénarios concernant l’évolution du cours de l’actif tradé. Certaines calculatrices vous indiquent uniquement les frais ou les risques associés à une position avant que vous ne décidiez de l’ouvrir ou non.
     
  • Un calendrier économique. Il a la particularité de recenser les facteurs pouvant influencer l’évolution du cours de certains actifs : événements politiques, actualité économique, annonces / communications d’acteurs influents sur le marché, etc. Il est donc important pour effectuer des analyses et se positionner en conséquence.
     
  • Un filtre ou screener. Il filtre littéralement les actifs du marché selon certains paramètres indiqués par le trader : volume de trading, PER, capitalisation, degré de volatilité, etc. Même s’ils permettent de filtrer principalement des actions, ils peuvent également être utilisés pour le trading de CFD actions, puisque ces derniers ont pour sous-jacent des actions.
     
  • Un journal de trading. Il s’assimile basiquement à un historique de l’activité de trading. Mais il est plus que cela (l’historique basique est d’ailleurs souvent disponible sur la plateforme de trading, indiquant les détails des positions prises et leurs résultats). Il permet de noter par exemple les analyses effectuées avant de prendre une position, les leçons à tirer de ses pertes, son attitude au moment de se positionner ou de sortir de position, etc.

Tading : Comment Ouvrir un Trade ou une Position ?

  1. Se connecter à la plateforme de trading du courtier ;
  2. Sélectionner l’actif que l’on souhaite trader ;
  3. Choisir le type de position à ouvrir en cliquant sur le bouton « Achat » / « Acheter » ou sur le bouton « Vente » / « Vendre » (nous vous expliquons la signification et l’implication de ces deux boutons dans le titre suivant) ;
  4. Paramétrer les détails de la position dans la fenêtre qui s’ouvre, en indiquant le capital à investir dans cette position ou ce trade, le levier à utiliser, les limites take profit et stop loss, etc.
  5. Valider la position en cliquant sur le bouton prévu pour cela par le courtier (bouton « Valider », « Ouvrir une position », « Trader », « Ok », etc. selon le broker).

Trading : Quel Type de Position / Trade Choisir ou Ouvrir ?

  • Si vous pensez après analyses que le cours de l’actif que vous souhaitez négocier va hausser, alors vous devez ouvrir une position acheteuse en cliquant sur le bouton « Achat » ou « Acheter ». Plus le cours de l’actif augmentera, plus votre bénéfice potentiel augmentera.
  • Si vous pensez après analyses que le cours de l’actif en question va plutôt baisser, alors au lieu de choisir « Achat », vous devez ouvrir une position vendeuses en cliquant sur « Vente » ou « Vendre ». Plus le cours de l’actif baissera, plus votre bénéfice potentiel augmentera.

Trading : Comment Fermer un Trade ou une Position ?

  1. Accéder à son portefeuille ou à la liste des positions ouvertes en cours
  2. Cliquer sur la position que l’on souhaite clôturer
  3. Sélectionner le bouton qui indique la fermeture de la position (« Clôturer », « Terminer », « Fermer », etc. selon le courtier).
  4. Valider.

 



Quelles Compétences et Attitudes sont-elles Nécessaires pour Débuter avec le Trading ?

  • La motivation et la volonté d’apprendre le trading, d’abord dans le but de le comprendre ;
  • L’analyse économique et financière, afin de pouvoir analyser adéquatement les données et états financiers ;
  • La discipline, qui se caractérise par la capacité à suivre à la lettre un plan ou une stratégie de trading ;
  • La maîtrise de soi, afin de ne pas prendre des décisions émotionnelles, ces dernières étant généralement source de pertes ;
  • L’analyse fondamentale et surtout technique, afin de pouvoir analyser adéquatement l’activité des sociétés cotées et les cours des actifs ;
  • L’informatique, qui permet de comprendre facilement le fonctionnement des plateformes et applications de trading ;
  • La patience, laquelle est capitale lorsque vous réalisez des pertes et avez tendance à vouloir rattraper rapidement ces dernières ;
  • La tolérance au risque, même ne serait-ce qu’un minimum de risque, car vous ne pourrez rien gagner en trading si vous ne prenez pas un peu de risque.

Quelles sont les Bases du Trading à Maîtriser ?

  • Le fonctionnement et les acteurs des marchés financiers : vous devez également essayer de comprendre les enjeux (le rôle de chacun, ce que chacun a à gagner et à perdre) de ces acteurs sur les marchés ;
  • Les différents actifs et classes d’actifs : essayez de comprendre l’acception ainsi que les risques et les rendements potentiels des actions, devises, crypto-monnaies, options, etc., et surtout des CFD, car la majorité des actifs tradés fonctionnent comme des CFD.
  • Le fonctionnement des plateformes de trading : vous pouvez même, après avoir compris le principe de fonctionnement général, essayer de maîtriser le fonctionnement de la ou des plateformes que vous comptez utiliser.
  • Les termes techniques du trading : spreads, commissions, vitesse d’exécution, stop loss, take profit, exposition, effet de levier, pip, points, résistance, cassure, ichimoku, tendance, etc. Ces termes techniques sont nombreux, et la meilleure façon de les apprendre est de chercher leur signification et plus lorsque vous les rencontrez dans un texte, une vidéo, etc.
  • Le fonctionnement des courtiers : intéressez-vous à leur modèle économique, comment ils gagnent de l’argent, ce qu’ils offrent, leurs caractéristiques, leurs variantes, comment trader avec eux, comment les choisir, etc.
  • Les stratégies, styles, techniques et méthodes de trading : essayez par la même occasion de voir ceux qui vous conviennent.
  • Les règles de money management : elles sont indispensables pour limiter ses pertes et bien gérer son capital en trading.

Trading : 10 Conseils pour Devenir un Bon Trader

  1. Bien se former avant de se lancer
  2. Tester chaque nouvelle pratique / stratégie / avec un compte de démonstration
  3. Maitriser quasi parfaitement l’actif ou les actifs tradés
  4. Ne jamais prendre de décision émotionnelle
  5. Toujours appliquer les règles de money management
  6. Apprendre les techniques et outils de trading avancés, progressivement
  7. Maîtriser la lecture et l’usage des graphiques de cours
  8. S’intéresser à l’actualité économique
  9. Maitriser l’usage d’un bon nombre d’indicateurs techniques
  10. Rester organisé et discipliné

 



Trading pour les Nuls : Comment Commencer à Trader ?

  1. Acquérir des connaissances en économie et en finance ;
  2. Se former au trading via des vidéos, guides, livres, fiches, etc. ;
  3. Ouvrir un compte démo et commencer à mettre en pratique vos premières connaissances ;
  4. Déterminer son profil de trader, son degré de tolérance du risque ;
  5. Etudier les actifs et les stratégies en trading et choisir ceux qui correspondent à son profil de trader ;
  6. Choisir un courtier fiable et offrant d’excellentes conditions de trading – nous recommandons Vantage FX ou PU PRIME pour le trading en général et eToro     pour le trading de crypto-monnaies et le copy trading ;
  7. Se familiariser avec le site et les plateformes du broker en utilisant son compte de démonstration ;
  8. Approvisionner son compte en fonds ;
  9. Commencer à trader : choisir un actif, ouvrir une position et la surveiller ;
  10. Trader avec de petites sommes au début, avec un effet de levier modéré, et continuer de se former des éléments que l’on découvre.

Avantages et Inconvénients du Trading

Découvrez ci-dessous les principaux avantages et inconvénients du trading.

Avantages du Trading

  • Activité très flexible : il est réalisable selon sa disponibilité et en tout lieu (à domicile comme en déplacement)
  • Investissement initial bas : avec à partir de 50 € / $ vous pouvez ouvrir un compte et commencer à trader
  • Gains potentiels illimités : vos performances déterminent combien vous gagnez et il n’y a pas de limite de gain
  • Activité passionnante : le dynamisme des marchés et les opportunités de gains qui varient d’un jour à l’autre évitent de s’ennuyer avec le trading
  • Activité maîtrisable par tout le monde (pas de diplôme nécessaire) : il suffit de suivre quelques formations gratuites et/ou payantes pour débuter
  • Contenus éducatifs facilement accessibles : ces contenus inondent et sont généralement gratuits, chez les courtiers, sur YouTube, etc.
  • Possibilité d’automatisation des transactions : le trading automatique ou algorithmique permet d’automatiser ses trades et consacrer moins de temps au trading.

Inconvénients / limites du Trading

  • Grande dépendance à l’effet de levier : cela augmente les gains potentiels, mais aussi les pertes potentielles
  • Pertes potentielles illimitées : comme vous pouvez tout gagner, vous pouvez aussi tout perdre avec le trading
  • Faible rentabilité au début : il est difficile pour les débutants de réaliser des gains en trading
  • Possible dépendance : le trading peut facilement devenir addictif pour certaines personnes trop passionnées ou trop à la recherche du gain
  • Possibles arnaques : il faut prendre beaucoup de précautions pour choisir son courtier, sinon l’on risque de tomber sur une arnaque et voir son capital ou son gain confisqués.

 




FAQ

Qu’est-ce que le Trading ?
Le trading dans le domaine de la finance désigne le négoce d’actifs financiers. Il s’agit donc de l’activité consistant à négocier – c’est-à-dire à acheter et vendre – des actifs financiers, cela dans le but évident de réaliser des gains ou plus-values sur du court ou très court terme. Cette activité s’exerce depuis une plateforme de trading proposée par un courtier ou broker.

Comment Devenir Trader à son Propre Compte ?
(1) Se familiariser avec l’univers de la finance et des marchés financiers ; (2) Se former en trading ; (3) Approfondir l’apprentissage de certains aspects du trading ; (4) Mettre en pratique ses connaissances avec un compte démo ; (5) Commencer à trader avec un compte réel chez un courtier fiable en trading comme Vantage FX ou PU PRIME ; (6) Approvisionnez votre compte en fonds et commencez à trader.

Comment Commencer à Faire du Trading ?
(1) S’informer et se former au trading ; (2) Acquérir le matériel de trading ; (3) Découvrir ou déterminer son profil de trader ; (4) Définir sa stratégie ou son style de trading ; (5) Choisir les marchés et les actifs à trader ; (6) Fixer des objectifs de gain ; (7) Choisir un courtier – Vantage FXPU PRIME, etc. ; (8) Ouvrir un compte de démonstration ; (9) Créer un compte réel de trading et l’approvisionner en fonds ; (10) Commencer à trader ; (11) Tenir un journal de trading ; (12) S’améliorer / se former en continu.

Combien Rapporte le Trading ?
Les revenus en trading dépendent uniquement de votre performance (sauf si vous êtes trader salarié pour le compte d’une institution financière). Vous pouvez enregistrer des pertes, gagner 500 € par mois, 2 000 €, 10 000 € par mois, etc. Tout dépend de votre performance, laquelle dépend également de votre expérience ou encore de votre capital investi.

Pourquoi Faire du trading ?
Le trading est une activité très flexible (réalisable selon sa disponibilité et en tout lieu) nécessitant un investissement initial bas (à partir de 50 € / $) présentant un potentiel illimité de gain (vos performances déterminent combien vous gagnez). C’est également une activité passionnante et maîtrisable par tout le monde qui souhaite l’apprendre (pas de diplôme nécessaire). Il peut même se pratiquer de façon automatique (trading automatique) ou alors en répliquant juste ce que les traders plus expérimentés font (copy trading).

Comment Faire du Trading ?
Il suffit de se former, de choisir un courtier, d’ouvrir un compte de trading chez ce courtier et d’y déposer de l’argent. Il faudra ensuite sélectionner l’actif que l’on souhaite trader et ouvrir une position (un trade), la surveiller et la clôturer lorsqu’on le souhaite ou lorsqu’on trouve cela opportun (gain ou limitation des pertes).

Rédigé par BourseTrading le 01/05/2022 modifié le 02/05/2022 - 21:36


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 11:14 Le succès en trading : inné ou acquis ?

Samedi 2 Janvier 2021 - 11:39 L'importance des biais statistiques en trading



par Bertrand Richard le 30/11/2021

Tendance et Future CAC 40: Finalement, dangereux ?









glossaire bourse











Mentions légales