Bourse



Que valent les conseils des lettres boursières et autres sites internet ?


Les conseils boursiers diffusés via les lettres boursières ou les sites internet spécialisés promettent tous d'améliorer les performances des investisseurs qui y sont abonnés. En réalité peu de publications arrivent à faire mieux que l'indice boursier de référence.


Que valent les conseils des lettres boursières et autres sites internet ?
La thèse selon laquelle les rendements d'un fonds indiciel surpassent de loin les performances des conseils boursiers donnés via des lettres boursières ou des sites internet de conseils est largement accepté par la communauté financières. Toutes les études valident cette croyance. La dernière étude sérieuse, rendue publique en 2008, est celle de Mark Hulbert, rédacteur en chef de Hulbert Financial Digest. Il a tout simplement contrôlé les recommandations publiées dans des lettres de conseils boursiers auxquelles les investisseurs américains sont abonnés et a suivi la performance de ces conseillers sur les 26 dernières années. Voici ce qu’il a trouvé :
 
  • Des 35 lettres qui existaient en 1980, seules 13 sont encore éditées aujourd’hui. Seules trois ont battu le marché les 26 années qui suivirent.
  • Des 22 autres conseillers, seuls deux ont battu le S&P 500 lorsqu’ils ont interrompu leurs publications.
  • Un investissement initial de 100.000 $ dans le S&P 500 il y a 26 ans vallait, à l'époque de l'étude, près de 2.500.000 $. Par contraste, un investissement similaire dans les portefeuilles gérés par les conseillers des lettres boursières vallait environ 1.400.000 $.
 
Conclusion de Mark Hulbert :
« Vous pouvez faire mieux que 80% des autres investisseurs ces prochaines décennies simplement en investissant dans un fonds indiciel et en ne faisant rien d’autre. »

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 06/08/2019 | Lu 3012 fois modifié le 06/08/2019 - 22:58

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

FUTURE CAC 40 : Illusion ?

Hier, nous avions conditionné l’acquisition d’un turbo call CAC 40 au maintien du future CAC 40 au-dessus des 5050 points. Comme la récente...

Retournement brutal

Le CAC 40 s’est offert bruyamment deux belles bougies blanches comme si une fée avait déployé, telle une majorette au mieux de sa forme, sa...




glossaire bourse













Mentions légales