Bourse

Pourquoi 2021 sera l'année de l'argent




L'argent, toujours aussi bon que l'or

Ned Naylor-Leyland, Responsable de la stratégie, Or et argent, Jupiter Asset Management
Ned Naylor-Leyland, Responsable de la stratégie, Or et argent, Jupiter Asset Management
L'année dernière, le prix de l'or a atteint des sommets historiques, les marchés ayant reconnu une fois de plus la valeur de l'or comme le refuge ultime qui peut conserver, voire apprécier, sa valeur en période de volatilité. Une tempête monétaire parfaite se préparait depuis longtemps. Derrière les hausses de l'or et de l'argent se cachent l'engagement apparemment éternel de la Réserve fédérale américaine à maintenir des taux d'intérêt très bas, son programme d'achat illimité d'obligations qui a fait exploser son bilan à 7 000 milliards de dollars et fait flamber les dépenses publiques, autant de facteurs qui alimentent la méfiance à l'égard du dollar américain.
Les rendements "réels" - le rendement que les investisseurs en obligations peuvent espérer obtenir après avoir compensé l'inflation - aux États-Unis sont devenus négatifs, ce qui signifie que de nombreux détenteurs d'obligations du Trésor américain sont confrontés à des pertes en termes de post-inflation, révélant l'or et l'argent comme les réserves de valeur réelle.
Dans un environnement macroéconomique chargé politiquement, il convient également de rappeler que l'or est une "monnaie apolitique", en ce sens qu'il n'est pas émis par une banque centrale ou un gouvernement. En revanche, le dollar américain est très politisé et son rôle privilégié dans le système financier mondial est de plus en plus remis en question.

Nous prévoyons que ces tendances se poursuivront en 2021. Nous pouvons nous attendre à un plan de relance budgétaire aux États-Unis que le pays ne peut pas se permettre, à un soutien de la Réserve fédérale et à une nouvelle baisse des taux d'intérêt réels. Dans ce contexte, le prix de l'or devrait rester stable. Si la Réserve fédérale devait adopter une politique monétaire encore plus extrême en 2021, comme la théorie monétaire moderne ou l’"helicoptere money", pour soutenir les plans de dépenses du gouvernement, cela renforcerait la hausse du prix de l'or en tant qu'outil de protection contre l'inflation.

Les meilleurs jours sont à venir pour l'argent

En attendant, un "green new deal" aux États-Unis aurait un effet haussier pour l'argent, le petit frère de l'or étant plus indiscipliné et plus instable. Si 2020 était l'année de l'or, 2021 sera probablement l'année où l'argent rattrapera son retard. Environ la moitié de l'argent est acheté pour un usage industriel. Il est utilisé dans les panneaux solaires, les batteries, divers appareils électroniques et comme élément antimicrobien dans le domaine médical, ce qui signifie que l'argent est de plus en plus demandé et qu'il ne le sera plus que dans le cadre d'un new deal vert. En 2021, les marchés devraient prendre conscience de la double importance de l'argent en tant que composant technologique et en tant que réserve de valeur monétaire.

L'argent est également très sensible aux flux de capitaux et il convient de rappeler qu'en 2011, lorsque les marchés étaient en mode "quoi qu’il en coute" comme ils le sont à nouveau aujourd'hui, l'argent a atteint 50 dollars l'once. Lors du pic des métaux monétaires de 1980, qui a mis le système du pétrodollar en véritable péril, l'argent a également progressé avec l'or et a brièvement atteint 50 dollars l'once. Corrigé de l'inflation et de la perte de pouvoir d'achat depuis 1980, le prix de 50 dollars l'once est considérablement plus élevé que le prix au comptant de l'argent à l'heure actuelle, ce qui suggère que les meilleurs jours pour l'argent pourraient être devant nous.

Rédigé par Ned Naylor-Leyland, Responsable de la stratégie, Or et argent, Jupiter Asset Management le 17/12/2020 modifié le 17/12/2020 - 11:31


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Janvier 2021 - 10:25 Secteur du luxe : perspectives 2021


FUTURE CAC 40 : Petit obstacle

Hier, nous étions enclins à favoriser un turbo call CAC 40 puisque le Future CAC 40 voulait s’échapper des 5650 points. Pour autant, nous...

Procrastination

Tout au long de la fin de l’année dernière, soit de ma mi-novembre au 31 décembre ce fut une période de procrastination ennuyeuse voire...











glossaire bourse












Mentions légales