Conjoncture

Place au « Black Friday »




Les chiffres d’octobre pour les ventes de détail aux États-Unis confirment que la première puissance économique mondiale connaît un fort rebond de la consommation. Mais même si la consommation américaine reste forte pour l’instant, le risque d’une stagnation des taux de vaccination contre le covid et la réticence des personnes déjà vaccinées à accepter une troisième dose pourraient compromettre la reprise américaine dans les prochains mois, alors que le thermomètre baisse. Susceptibles de renforcer les pressions inflationnistes actuelles, les effets stagflationnistes de la pandémie pourraient bien refaire surface. La Chambre des Représentants a adopté le plan de Joe Biden, qui prévoit d’investir 1700 milliards de dollars dans les infrastructures humaines. Mais les négociations sur le plafond de la dette qui auront lieu le mois prochain au Congrès pourraient compromettre le calendrier de sa mise en œuvre.

Confrontées à une accélération de l’inflation et, parfois, à des pressions sur leurs monnaies, les banques centrales du monde entier poursuivent le resserrement de leurs politiques monétaires.
Faisant figure d’exception, la banque centrale turque a abaissé son taux directeur à 15% la semaine dernière, malgré l’inflation galopante. La lire turque a vu son cours s’effondrer dans la foulée. Les taux étant restés globalement stables la semaine dernière, le plus gros de l’action a eu lieu sur les marchés des changes. Le dollar (USD) a progressé tandis que l’euro (EUR) a reculé (se repliant quasiment à son plus bas niveau depuis six ans face au franc suisse (CHF)). Ces trajectoires opposées s’expliquent par la divergence des politiques monétaires, la Banque centrale européenne (BCE) ayant déclaré qu’elle ne se presserait pas pour relever ses taux. Tandis qu’on attend une décision imminente sur la reconduction de Jerome Powell à la tête de la Fed, les bourses résistent bien et pourraient même finir l’année en beauté, portées par des effets saisonniers favorables et une croissance vigoureuse.

Les capitaux levés par le biais d’introductions en bourse ont atteint un nouveau record cette année : au jour d’aujourd’hui, 600 milliards de dollars ont été levés et d’autres introductions en bourse sont prévues. L’opérateur de la bourse d’Arabie saoudite, le Tadawul, cherche à lever un milliard de dollars en bourse à lui seul. Nous privilégions le capital-investissement. Parallèlement, l’activité reste soutenue sur le marché des fusions-acquisitions (M&A), à l’image des rapprochements survenus dans le secteur italien des télécommunications et dans le secteur de la distribution britannique, avec des primes allant jusqu’à 46% par rapport aux prix du marché. Cela conforte notre optimisme vis-à-vis des fonds « event-driven ».
La multiplication des cas de covid aux quatre coins du monde représente la menace la plus importante à court terme, notamment dans les pays affichant les taux de vaccination les plus faibles.
Les taux d’hospitalisation restent toutefois assez bas et le nouveau traitement antiviral de Pfizer pourrait changer la donne lorsqu’il sera commercialisé. Le Black Friday surviendra cette semaine dans un contexte où les goulets d’étranglement qui ont paralysé la chaine logistique continuent à se résorber, alors même que l’approvisionnement en énergie diminue. Le prix du gaz naturel a augmenté la semaine dernière sur fond d’intensification des tensions entre la Biélorussie, l’Ukraine et la Russie tandis que les autorités réglementaires allemandes ont « temporairement suspendu » le processus de certification du gazoduc russe Nord Stream 2.

Rédigé par César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management, le 22/11/2021 modifié le 22/11/2021 - 18:39


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Novembre 2021 - 14:44 Les banques centrales ne sont pas infaillibles




par Bertrand Richard le 26/11/2021

Tendance et Future CAC 40 : Vendredi noir !









glossaire bourse











Mentions légales