Analyse technique

Pas à pas...



Préambule destiner aux novices avant d'en apprendre d'avantage sur l'analyse technique...


Pas à pas...
L'analyse graphique puis technique est un outil utilisé depuis fort longtemps aux États-Unis. Elle a acquis ses lettres de noblesse avec l'avènement de l'ordinateur à la fin des années 80. En effet, celui-ci a remplacé avantageusement le travail fastidieux des pionniers, adeptes obligés du papier millimétré. La puissance de calcul des ordinateurs a permis de nombreux essais mathématiques pour quantifier un passé qui aurait tendance à se répéter. Longtemps boule de cristal pour de traditionnels analystes fondamentaux plus certains de leurs prétentions que d'une nécessaire curiosité, elle a généré des cohortes de passionnés à la recherche d'une infaillible méthode. Analystes fondamentaux et analystes techniques se sont donc affrontés tandis qu'une nouvelle génération d'opérateurs, par pragmatisme, a abandonné l'antinomie pour concilier les deux concepts antagonistes dans une approche de négociations sur du court terme.

Un intervenant qui se veut habile doit donner réponses successivement à deux questions : Quand prendre position et pour quel objectif ? L'avenir, par définition, est question de hasard et pourtant les opérateurs ne peuvent s'en remettre complètement à lui d'où une volonté plus ou moins affirmée si ce n'est d'inventer un avenir du moins de l'apprivoiser au point de le diriger. D'où des constats d'autoréalisation souvent incompréhensible pour le profane mais que le professionnel averti connaît pour mieux se délivrer de l'angoisse liée au devenir de ses prises de postions. L'analyse technique utilise de multiples méthodes dans un langage souvent hermétique et qui peut effrayer celui qui souhaiterait une compréhension minimume. Sans tomber dans l'excès d'une simplification extrême, il est pourtant possible de se familiariser avec des règles de base, aisément assimilable et dont les résultats n'ont rien à envier à d'autres approches plus sophistiquées. Il faut chercher à identifier un mouvement pour s'y fondre en admettant que le Marché ne se trompe pas. En d'autres termes, le comportement suiviste constitue la règle absolue à laquelle il est inutile de chercher à déroger. Le marché veut monter : j'achète. Le marché veut baisser, je vends. Pour tenter de comprendre le sens du moment, la visualisation d'un graphe, le plus souvent, permet de repérer des zones de supports et des zones de résistances. Également, le mode de représentation des cours est important car on peut avec un peu d'habitude tenter de percer la psychologie collective du moment et ainsi mieux s'y fondre...

Rédigé par Bertrand Richard / BourseTrading.info le 18/08/2009 modifié le 18/08/2009 - 23:10


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Novembre 2019 - 21:38 5 questions à John Bollinger

Vendredi 4 Janvier 2019 - 07:00 l'oscillateur de Chaikin


FUTURE CAC 40 : Méfiance

Hier, le future CAC 40 inaugurait la séance avec un beau gap qui lui permettait d’enjamber de manière fulgurante le seuil des 5630 points....

Situation périlleuse

Le CAC 40 semblait vouloir s’affranchir des 5610 points confirmant ainsi le sauvetage in extremis de la veille. Le discours de Janet Yellen...











glossaire bourse












Mentions légales