Bourse



Optimisme excessif ?



Durant ces derniers jours, beaucoup d’investisseurs m’ont fait part de leur préoccupation concernant un optimisme excessif regnant à nouveau sur les marchés bourisers.
Afin de pourvoir vérifier si cette affirmation est fondée ou non, le graphique ci-joint vous montre le SP500 avec l’indicateur de sentiment put-call ratio lissé avec une moyenne exponentielle à 10 jours.
Cet indicateur basé sur le marché des options montre ce que font vraiment les investisseurs en bourse et non pas ce qu'ils disent comme dans les enquêtes et les différents sondages par exemple.
Comme vous pouvez le constater sur le graphique, la tendance de l’indicateur a commencé à se déplacer vers un canal baissier juste avant que le SP 500 ne fasse son point bas en mars 2009.
Ce mouvement confirme donc un changement de tendance important de baisse vers hausse pour l’indice .
On peut également remarquer depuis le début de la tendance à la hausse pour le SP500 que chaque fois que l'indicateur a rebondi à proximité de sa limite inférieure, le SP500 a commencé une correction.
Ce n'est absolument pas le cas actuellement.
Que du contraire, puisque le put call ratio s’est récemment retourné à la baisse à partir d'un niveau relativement élevé, ce qui signifie que les investisseurs achètent des call, mais aussi que la complaisance et l’excès d’optimisme ne sont pas encore présent.
Dans les prochaines semaines ou prochains mois, une sortie du canal baissier pour l’indicateur pourrait provoquer une correction majeure sur l’indice, mais pour l'instant nous en sommes encore loin.

Rédigé par Frédéric Heirebaudt, le 05/11/2010 | Lu 606 fois modifié le 05/11/2010 - 21:01

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Les 5000 points en vedette

Le CAC 40 est brusquement sorti de sa léthargie à la faveur des spectaculaires créations d’emploi aux Etats-Unis. Si le coronavirus...

Bons chiffres ?

Le CAC 40 se situe dans un immobilisme remarquable au sens où il est difficile de ne pas constater que le CAC 40 ne bouge plus ou presque...



glossaire bourse














Mentions légales