Bourse

Malgré de bons résultats, Amazon chute en Bourse



Amazon a vu ses profits augmenter de 48% à 7,8 milliards de dollars au 2e trimestre 2021, grâce au commerce en ligne en pleine expansion et aux services de cloud. Mais, les investisseurs n’y ont pas été vraiment sensibles car le cours a baissé de 7%. Comment expliquer ce phénomène ? Décryptage.


Des chiffres en deçà des prévisions

Le premier élément de réponse est que les prévisions sont légèrement en deçà de ce que les analystes boursiers avaient prévu. Ainsi, Amazon a publié pour le second trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 27% à 113 milliards de dollars. Il est en dessous des estimations des spécialistes qui espéraient 115 milliards de dollars. Les particuliers qui pratiquent le trading sont donc sensible à cette information.
Deuxième élément à prendre en compte, Amazon a indiqué le 29 juillet dernier, qu’il tablait sur une baisse des ventes pour le 3e trimestre 2021. En effet, les confinements avaient été une période faste pour Amazon avec des chiffres exceptionnels. Avec la levée des restrictions sanitaires, les clients sont de retour en boutique. Sur le 2e trimestre de 2021, les ventes en Amérique du Nord, ont progressé de 22%, contre 43% sur le même trimestre de 2020.

Les services de cloud se portent bien

Le cloud se porte bien avec l’essor du télétravail. En effet, Amazon Web Services (AWS), a progressé de 37% pour le chiffre d’affaire. Amazon table sur un bénéfice pour le trimestre en cours entre 2,5 milliards et 6 milliards de dollars. Mais, Amazon reste dans le viseur de certains États en raison de sa pratique de l’optimisation fiscale. D’autre part, certaines associations critiquent aussi les conditions de travail dans les entrepôts du géant du commerce en ligne. En effet, les cadences imposées aux salariés sont souvent très élevées. La presse met souvent en avant cette question.
Par ailleurs, le sujet de la protection des données est lui aussi très sensible et suscite des questions. La mise en place du fameux Règlement européen sur la protection des données (RGPD) n’a pas forcément plu au géant du commerce en ligne. Il doit d’ailleurs payer une amende de 746 millions d'euros infligée le 16 juillet dernier par la Commission nationale pour la protection des données (CNPD) basée au Luxembourg. Mais cela n’entame pas les ambitions d’Amazon qui vient d’acquérir le studio Metro-Goldwyn-Mayer pour 8,45 milliards de dollars.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 02/08/2021 modifié le 02/08/2021 - 17:00


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 23:07 Zone de turbulences pour le système financier chinois

Mercredi 22 Septembre 2021 - 13:36 Evergrande : sismique mais pas systémique





par Bertrand Richard le 23/09/2021

FUTURE CAC 40 : L'art de la communication

par Bertrand Richard le 23/09/2021

Du grand art !






glossaire bourse














Mentions légales