Bourse



Lingots et mini-lingots, à éviter ?



Lingots et mini-lingots, à éviter ?
Acheter de l’or sous forme de lingots (entiers ou fractionnés) n’est pas la meilleure manière pour réaliser les plus-values maximales en période d’augmentation du prix de l’or. Ne disposant pas de prime comme les pièces d’or, il n’est pas possible de jouer sur l’effet de levier pour réaliser des plus-values à la revente, vous ne pourrez donc jamais le revendre plus cher que la valeur de son poids en or.
Les lingots ne peuvent être fractionnés et sont donc moins faciles à revendre que les pièces d'or.
Un lingot n’est pas sécable (difficile de le partager pour le vendre en plusieurs morceaux), il est considéré comme objet contondant aux portiques des aéroports donc délicat à transporter et c’est impossible d’en envoyer par la Poste. Il n’y a pas d’assurance au-delà de 5.000 euros de valeur envoyée, soit environ 130 grammes d’or. Même si l’or physique est toujours un bon investissement, 172 Napoléons valent mieux qu’un lingot !
Idem pour les mini-lingots ou « lingotins », très tendance mais proportionnellement beaucoup plus chers qu'un Napoléon.

Rédigé par Pauline Saint-Martin. Source : Action Future N°44, le 23/07/2012 | Lu 722 fois modifié le 22/07/2012 - 19:15

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

D'une séance, l'autre : Bons chiffres ?

Le CAC 40 se situe dans un immobilisme remarquable au sens où il est difficile de ne pas constater que le CAC 40 ne bouge plus ou presque...



glossaire bourse














Mentions légales