Conjoncture


Les ventes au détail aux États-Unis finissent bien l’année

Les ventes au détail ont augmenté de 0,4 % en décembre après une forte hausse de 0,9 % (révisée de 0,8 %) en novembre. Comme prévu, l’indice des prix à la consommation (IPC) n’a augmenté que de 0,1 % en décembre, après une hausse de 0,4 % en novembre. La variation annuelle de l’IPC total est passée de 2,2 % à 2,1 %. L’inflation de base a légèrement grimpé de 1,7 % à 1,8 %.


Malgré le temps froid qui a sévi en fin de mois, les ventes au détail États-Unis ont bien terminé l’année 2017. On remarque la bonne tenue du magasinage en ligne avec un gain de 1,2 % en décembre et une hausse de 12,7 % depuis un an. À l’autre bout du spectre, les grands magasins éprouvent encore des difficultés, avec une baisse de 1,1 % en décembre et une maigre hausse de 0,3 % depuis décembre 2016 (ce qui ne comble pas l’inflation). L’année 2017 reflète donc le changement profond du marché américain du détail.

Du côté de l’inflation, l’effet baissier des prix de l’énergie a été exacerbé par le fait que les prix de l’essence ont plutôt tendance à augmenter à cette période de l’année. On peut par contre être assez surpris par la vigueur de l’IPC de base. Celle-ci provient notamment d’une accélération du coût des loyers, des prix des automobiles et des prix associés aux soins de santé. On s’attend d’ailleurs à ce que l’inflation de base continue à prendre un peu plus de tonus au cours de la nouvelle année.

Sans être extraordinaires, les achats des Fêtes se sont montrés assez robustes. La croissance des dépenses des ménages devrait donc être assez bonne au quatrième trimestre. Pour l’inflation, tout reste en place pour une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale en mars prochain.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 12/01/2018 | Lu 76 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >




Mentions légales