Bourse

Les marchés resteront attentifs aux risques qui persistent




Après une semaine sous le signe des banques centrales, durant laquelle les investisseurs ont pris en compte les discours plus hawkish de la BOE en Angleterre mais également de la réserve fédérale aux Etats-Unis, les marchés devraient reprendre leur souffle et tenter de clôturer la semaine sur une première note positive après 2 semaines de baisses consécutives.

Evergrande sera bien entendu surveillé de prêt suite au manquement du paiement des intérêts à certains de ses créditeurs jeudi. En effet la division véhicule électrique, également cotée à Hongkong a fortement chuté à l'ouverture, avant de réduire ses pertes car le groupe a annoncé que cette division fait face à un futur incertain à moins que la société bénéficie d'une injection de liquidités.

Le groupe immobilier aura par ailleurs un nouveau test alors que celui-ci doit payer 47,5 millions de dollars d'intérêts le 29 septembre et un nouveau manquement pourrait à être constaté et augmenter un peu plus le risque de faillite pour le géant chinois.

Les marchés seront par ailleurs attentifs à l'évolution des prix du gaz et de l'énergie alors que la situation ne s'améliore pas. Plusieurs fournisseurs d'électricité au Royaume Uni notamment ont fait faillites car incapable de répercuter la forte hausse des prix sur les consommateurs. En Italie Mario Draghi précisait par ailleurs que sans l'intervention de l'Etat les prix de l'électricité pourrait augmenter de 40%.

Cette semaine nous seront également attentifs au témoignage de Jerome Powell et Janet Yellen devant le Sénat et le comité bancaire ainsi qu'une intervention de Christine Lagarde mardi. Jeudi les investisseurs seront tournés vers les présidents de la BOE, la BOJ, la FED et la BCE, qui participent à un forum à la banque centrale européenne.

Coté statistiques les indices PMI manufacturiers et non manufacturiers en chine publiés jeudi pourrait également donner une confirmation d'un ralentissement du rebond économique. Alors que le non manufacturier était déjà sous le seuil de contraction, le manufacturier pourrait également ressortir sous les 50. Ce serait la première fois depuis février 2020.

En fin de semaine les indices PCE aux Etats-Unis pourraient eux montrer une nouvelle accélération de la hausse des prix et confirmer un peu plus le besoin de normalisation de la politique monétaire de la Fed. En zone euro nous surveillerons les indices IPC.

Rédigé par Vincent Boy, analyste marché chez IG France, le 27/09/2021 modifié le 27/09/2021 - 10:12


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager





par Bertrand Richard le 15/10/2021

FUTURE CAC 40 : Souffle acheteur

par Bertrand Richard le 15/10/2021

Fièvre acheteuse










glossaire bourse














Mentions légales