Bourse



Les marchés nerveux devant l’issue des élections américaines



Les Bourses ont connu une autre semaine difficile alors que la remontée de Donald Trump dans les sondages rend l’issue du vote du 8 novembre plus incertain. Les probabilités élevées d’une hausse prochaine des taux directeurs américains et les signaux que les banques centrales europénnes sont plus hésitantes à assouplir davantage leur politique monétaire ne sont pas non plus des développements encourageants pour les investisseurs. Une baisse marquée des cours pétroliers, alors que l’espoir d’une diminution de la production des pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) diminue et que les stocks américains de pétrole ont fortement augmenté, a aussi contribué à ramener l’indice S&P 500 en dessous de 2 100. 

Le regain d’inquiétude sur les marchés s’est traduit par une légère baisse des taux obligataires de long terme. Sans surprise, la Réserve fédérale (Fed) a opté pour le statu quo lors de sa rencontre du 2 novembre. Elle a toutefois mentionné que les arguments en faveur d’une augmentation du taux des fonds fédéraux ont continué de se renforcer. Les données américaines publiées cette semaine, en particulier une création d’emplois correcte et une forte progression des salaires, vont aussi dans le sens d’une hausse de taux. Les investisseurs évaluent ainsi maintenant à plus de 75 % la probabilité que la Fed resserre sa politique monétaire en décembre.

Le regain d’incertitude sur l’élection américaine pénalise toutefois le dollar américain contre plusieurs devises. L’appréciation de la livre a été accentuée par l’adoption d’un ton plus neutre par la Banque d’Angleterre jeudi et par une décision de la Cour suprême britannique qui a ajouté une barrière au Brexit. Le Parlement britannique devra d’abord tenir un vote avant d’activer la clause 50 qui démarrera officiellement le processus de sortie de l’Union européenne. Le dollar canadien a fait bande à part et s’est légèrement déprécié par rapport au billet vert en raison de la réduction des prix du pétrole.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 05/11/2016 | Lu 695 fois modifié le 05/11/2016 - 16:46

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Août 2020 - 22:18 L’indice S&P 500 à son plus haut historique

FUTURE CAC 40 : Séance dangereuse

Le Future CAC 40 (nouveau contrat échéance octobre) a débuté par un test dangereux des 5010 points avant de se reprendre pour d’une part...

Asphyxie

Hier, grosse déconvenue après la réunion de la FED. Les opérateurs cherchaient l’éperon et ils n’ont reçu qu’une petite caresse amicale....




glossaire bourse













Mentions légales