Bourse

Les marchés cassent avec le pessimisme de septembre




Le mois d’octobre a mieux commencé que septembre et l’optimisme semble l’avoir emporté sur les marchés cette semaine. Les Bourses nord‑américaines étaient toujours volatiles en début de semaine et elles ont plongé lundi et mercredi. C’est l’entente sur le plafond de la dette américaine qui semble avoir insufflé un vent d’optimisme aux marchés à partir de jeudi. Les Bourses n’ont pas trop tressailli non plus avec la publication des données sur l’emploi de septembre, qui ont déçu aux États‑Unis. Au terme de la semaine, les indices S&P  500 et Dow  Jones affichaient des gains hebdomadaires respectifs de 0,79 % et de 1,22  %, alors que le NASDAQ enregistrait une très légère hausse de 0,09  %. En France, l'indice CAC 40 progressait sur la semaine de 0,65 %.
Le prix du pétrole a terminé vendredi sur une hausse hebdomadaire de 4,57 %, pour atteindre près de 80 $ pour un baril de WTI (West  Texas  Intermediate), une première depuis 2014.
Une forte demande anticipée et les faibles chances de voir le gouvernement américain puiser dans ses réserves expliquent cette  hausse.


Les taux obligataires ont pour leur part poursuivi leur ascension entamée après la rencontre de la Reserve  fédérale en septembre. Les échéances de 5  ans et plus ont gagné au‑delà de 10  points de base sur la semaine aux États‑Unis. La remontée des taux s’accélérait vendredi, malgré la déception du côté de l’emploi américain. L’accélération des salaires semble vue comme un signe de plus que les pressions inflationnistes s’enracinent.

Le dollar est demeuré solide durant la première moitié de la semaine. Il s’est ensuite stabilisé. La déception des chiffres de l’emploi américain vendredi lui a seulement temporairement nui. L’euro est passé sous 1,16 $ cette semaine pour clôturer vendredi soir à 1,1567 $. La présidente de la Banque  centrale  européenne a réaffirmé qu’elle croyait que l’augmentation de l’inflation allait être temporaire, ne suggérant aucun empressement à retirer les mesures de soutien. Des données économiques ont également déçu mercredi, notamment les ventes au détail en zone euro et la production industrielle allemande.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 09/10/2021 modifié le 09/10/2021 - 11:01


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager





par Bertrand Richard le 15/10/2021

FUTURE CAC 40 : Souffle acheteur

par Bertrand Richard le 15/10/2021

Fièvre acheteuse










glossaire bourse














Mentions légales