Bourse


Les investisseurs sont plus nerveux devant les risques en présence


Les marchés mondiaux ont été perturbés par une vague d’inquiétude alors que les investisseurs semblaient se préoccuper d’une hausse trop rapide des taux d’intérêt, des tensions entre la Chine et les États-Unis ainsi que des prix élevés du pétrole. Le repli des Bourses a été plus marqué mercredi et jeudi. Les marchés sont revenus au vert vendredi, mais cela n’a pas suffi à compenser les pertes précédentes. L’indice S&P 500 affichait un repli hebdomadaire de 4,10 %. Le CAC 40 quant à lui affichait une perte hebdomadaire de 4,91 %. 

La plus grande aversion pour le risque s’est transmise sur le marché obligataire alors que les taux étaient à la baisse mercredi. Les taux obligataires de deux ans et de dix ans aux États-Unis se sont rattrapés en partie jeudi et se stabilisaient autour de 2,85 % et de 3,15 % vendredi dernier. Le dollar américain n’a pas profité de l’aversion pour le risque des investisseurs. L’indice du taux de change effectif de la devise américaine a diminué avec les rendements obligataires. Les chiffres d’inflation décevants publiés aux États-Unis jeudi ont maintenu la pression sur le billet vert, qui a toutefois rebondi légèrement vendredi. L’euro s’est apprécié jusqu’à 1,16 $ US jeudi, mais les tensions en lien avec la dette italienne l’ont empêché de maintenir tous ses gains. La livre sterling a affiché un meilleur rendement, s’appréciant à près de 1,32 $ US.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 14/10/2018 | Lu 179 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales