Bourse

Les investisseurs restent optimistes pour les prochains mois




Les investisseurs sont demeurés optimistes cette semaine malgré une troisième vague de COVID-19 en accélération à plusieurs endroits dans le monde. Il faut dire que les pays où la vaccination est la plus avancée, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, semblent pour l’instant éviter une hausse importante des cas, ce qui augure bien pour la suite des choses.
Les bonnes données économiques permettent aussi d’être optimistes alors que débute la période des résultats financiers pour les entreprises cotées en bourse.
Par ailleurs, les gains des bourses reflétaient partiellement la baisse des taux obligataires survenue en début de semaine. Sur la semaine, le S&P 500 et le NASDAQ gagnaient respectivement 2,71 et 3,12 % sur la semaine, tandis qu'en Europe, le CAC 40 gagnait quant à lui 1,09 %. Coté Pétrole, le prix du baril de WTI (West Texas Intermediate) est pour sa part demeuré relativement stable cette semaine, et se négociait vendredi soir à environ 59,35 $.


Les marchés obligataires étaient en hausse de mardi à jeudi alors que les craintes d’une poussée inflationniste semblaient perdre de l’ampleur. Les taux ont cependant rebondi vendredi avec une surprise à la hausse de l’indice de prix des producteurs aux États-Unis. Les taux sur la plupart des échéances avaient regagné les points perdus vendredi. Le taux 10 ans aux États-Unis était près de son niveau de vendredi dernier.

Le dollar américain a connu une évolution différente des semaines précédentes. L’indice DXY du taux de change effectif américain a diminué, mais c’est surtout l’euro qui en a profité. La devise européenne a regagné 1,19 $ alors que les investisseurs semblent plus optimistes sur la poursuite de la campagne de vaccination et sur la capacité de l’économie de la zone euro à rebondir dans les prochains mois. La livre a eu plus de difficulté, se dépréciant sous 1,38 $ et à près de 0,87 £. Essentiellement, les marchés s’inquiètent du fait que la vaccination au Royaume-Uni repose beaucoup sur le controversé vaccin AstraZeneca, mais aussi des tensions en Irlande du Nord découlant du Brexit.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 09/04/2021 modifié le 09/04/2021 - 22:23


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 23:07 Zone de turbulences pour le système financier chinois

Mercredi 22 Septembre 2021 - 13:36 Evergrande : sismique mais pas systémique





par Bertrand Richard le 23/09/2021

FUTURE CAC 40 : L'art de la communication

par Bertrand Richard le 23/09/2021

Du grand art !






glossaire bourse














Mentions légales