Bourse

Les investisseurs mesurent les effets du programme de stimuli américain




Les marchés boursiers nord-américains étaient en quête de direction cette semaine alors que les taux obligataires augmentaient rapidement. D’une part, une croissance beaucoup plus forte est prévue en 2021 avec le programme de stimulation économique du gouvernement américain et l’amélioration de la situation sanitaire. D’autre part, une hausse des taux obligataires pourrait ralentir les rendements des marchés boursiers. Les titres technologiques ont été les plus touchés, ce qui entraînait l’indice NASDAQ en baisse de 1,57 % sur la semaine. Les autres indices réagissaient moins fortement, l'indice S&P 500 terminant vendredi soir sur une variation hebdomadaire de -0,71 %. En Europe, l'indice CAC 40 quant à lui, a terminé la semaine sur une hausse de 1,23 %. Une vague de froid aux États‑Unis a fait bondir la demande pour les hydrocarbures, tout en forçant des coupures de production temporaire au Texas. Cela a permis au prix du baril de WTI (West Texas Intermediate) d’atteindre temporairement 62 $, un sommet depuis le début de la pandémie.


La pentification de la courbe de taux obligataires s’est accélérée dans plusieurs pays. La hausse des taux était marquée à partir du terme de 5 ans aux États‑Unis avec un gain de 9 points de base, mais encore plus au Canada, où celui-ci gagnait environ 15 points de base.
Les anticipations d’une croissance forte aux États-Unis, avec d’importants stimuli fiscaux et monétaires, laisse croire que l’inflation pourrait augmenter plus vite et que les nouvelles émissions de titres gouvernementaux seront importantes.
Les bonnes données économiques américaines ont donné un élan temporaire au billet vert en milieu de semaine. Dans la foulée, l’euro est redescendu à près de 1,20 $. Il était de retour au-dessus des 1,21 $ vendredi soir. La livre sterling continue de bien performer et a atteint 1,40 $ pour la première fois depuis le printemps 2018. Le yen japonais maintient sa tendance à la dépréciation alors que la demande mondiale pour les valeurs refuges continue de diminuer.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 19/02/2021 modifié le 19/02/2021 - 22:13


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Juillet 2021 - 16:52 Rituels de la saison des résultats





par Bertrand Richard le 21/07/2021

FUTURE CAC 40 : Passage à confirmer

par Bertrand Richard le 21/07/2021

Femme enceinte






glossaire bourse














Mentions légales