Bourse

Les investisseurs demeurent inquiets face à la hausse des cas de COVID-19




Les investisseurs demeurent inquiets face à la hausse des cas de COVID-19
Malgré les bonnes nouvelles concernant les potentiels vaccins contre la COVID-19, l’attention des investisseurs est demeurée sur les taux élevés de propagation du virus aux États-Unis et en Europe. De plus en plus d’États américains recommencent à imposer certaines mesures de confinement, et l’économie pourrait en subir les conséquences dans les prochaines semaines. Les Bourses américaines étaient en hausse lundi, mais ont rapidement perdu du terrain par la suite. Au terme de cette semaine l'indice S&P 500 affichaient un performance négative, en baisse de 0,77 %, tandis que le CAC 40 s'inscrivait en progression de 2,15 %. Malgré les inquiétudes persistantes des investisseurs, les prix du pétrole se sont relevés, surtout mardi, alors que les réserves de brut américaines ont augmenté moins rapidement que prévu. Le prix du baril WTI (West Texas Intermediate) s'inscrivait au dessus des 42 $ vendredi soir, pour terminer la semaine en hausse de 4,66 %. 


Les taux américains étaient en baisse sur l’ensemble de la courbe sous l’effet d’une demande plus forte pour des actifs sécuritaires. Bien que le taux sur les obligations de 3 mois perdait presque 2,5 points de base aux États-Unis, c’est sur les échéances de long terme que la baisse était la plus prononcée. Les taux de 10 ans et de 30 ans perdaient respectivement environ 4 et 10 points de base.

Suivant la tendance de la pandémie aux États-Unis, le dollar américain a cédé un peu de terrain contre plusieurs devises. L’euro est remonté sans pour autant passé la barre des 1,19 $, s'inscrivant vendredi soir à 1,1857 $. Le nombre de cas de COVID-19 demeure élevé sur le Vieux Continent, mais des améliorations sont tout de même notées. Malgré l’incertitude encore grande relativement au Brexit, la livre sterling s’approchait en fin de semaine des 1,33 $ par Livre Sterling.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 20/11/2020 modifié le 20/11/2020 - 22:38


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

FUTURE CAC 40 : Passage contrarié

Hier, nous aurions plutôt été enclins à croire à des transactions limitées au sein d’un petit couloir de transaction 5540-5560 points....

Pas de retracement

Le CAC 40 ne se décide pas à reculer même si pour autant il vient à manquer de carburant. Les annonces de vaccins qui plus est très bientôt...








glossaire bourse












Mentions légales