Analyse graphique



Les graphiques en ancres


Baptisés ainsi parce qu’ils ressemblent à des ancres, ces graphiques boursiers seraient apparus à l’origine à l’ère Kyoho (à partir de 1716) parce que les lieux de rencontre des traders sur le riz étaient des cités portuaires.


Graphique en ancres de l'indice CAC 40
Graphique en ancres de l'indice CAC 40

Les graphiques en ancres ont marqué une évolution importante dans l’histoire de l’analyse graphique. Avec ce type de graphique apparaissait enfin le prix d’ouverture, et le graphique était tracé en fonction de l’ouverture, du plus haut, du plus bas et de la clôture. Tout aussi important, et un fait unique dans les graphiques japonais, la relation entre ouverture et clôture était ici affichée à l’aide d’images. Le sommet et le bas de la figure verticale de l’ancre sont le plus haut et le plus bas de la session. La ligne horizontale de la ligne de l’ancre représente l’ouverture. La flèche de la ligne de l’ancre marque la clôture. Si la clôture est supérieure à l’ouverture, la flèche pointe vers le haut, et si elle est plus basse, la flèche pointe vers le bas.
Précurseurs des graphiques en chandeliers, ils permettaient de mettre en évidence très clairement l'orientation du marché par rapport au prix d'ouverture de la séance mais aussi de déterminer les phases de retournement et de forts mouvements. 


Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 05/08/2020 | Lu 1286 fois modifié le 05/08/2020 - 10:59

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Août 2012 - 23:55 Les graphiques en Kagi

FUTURE CAC 40 : Séance dangereuse

Le Future CAC 40 (nouveau contrat échéance octobre) a débuté par un test dangereux des 5010 points avant de se reprendre pour d’une part...

Asphyxie

Hier, grosse déconvenue après la réunion de la FED. Les opérateurs cherchaient l’éperon et ils n’ont reçu qu’une petite caresse amicale....




glossaire bourse













Mentions légales