Bourse

Les goulots d'étranglement toujours à l'ordre du jour




César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management
César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management
Après un mois de septembre en baisse, les marchés actions ont fortement progressé la semaine dernière. Ce rebond intervient après que le gouvernement américain a fait part de son intention de s’attaquer aux problèmes de logistique qui empêchent les livraisons de marchandises. Les ports de Los Angeles, les plus actifs du pays, fonctionneront désormais 24 heures sur 24, sept jours sur sept, afin de résorber la congestion des cargos qui a engendré des pénuries et des hausses de coûts pour les consommateurs. Les craintes d’une accélération durable de l’inflation ayant reflué, le taux américain à 10 ans a légèrement reculé la semaine dernière. Les problèmes actuels d’approvisionnement et les pénuries de main-d'œuvre dans l’économie américaine ont poussé à la hausse le coût de production du gaz de schiste, engendrant une forte augmentation des cours du brut. Dans ce contexte, les cours des matières premières ont atteint de nouveaux sommets records.
Les infrastructures nécessaires à l’augmentation de la production expliquent en parti notre optimisme vis-à-vis des actifs réels.
L’indice américain des prix à la consommation s’est hissé à 5,4% en rythme annualisé en septembre, un niveau supérieur aux attentes. En revanche, l’inflation sous-jacente semble avoir plafonner le mois dernier. Les derniers chiffres de l’inflation nous confortent dans l’idée que la Réserve fédérale fera une annonce sur la réduction de ses achats d’actifs dans les prochaines semaines. En Europe, les dirigeants de la Banque d’Angleterre militent de plus en plus ouvertement pour une hausse des taux tandis qu’en Chine, l’indice des prix à la production a atteint son plus haut niveau depuis 1995. Cependant, le gouvernement chinois a indiqué la semaine dernière avoir réussi à empêcher la propagation des risques liés au promoteur immobilier Evergrande, en proie à de graves problèmes d’endettement. Les autorités ont également déclaré avoir pris des mesures pour limiter les activités de prêt des promoteurs immobiliers.

Nombre de nos thèmes d’investissement que nous avions élaborés pour 2021 ont le vent en poupe. Récemment, la construction d’un immense parc solaire et éolien de 100 GW en Chine et le plan d’investissement France 2030 d’Emmanuel Macron, qui prévoit une enveloppe de 30 milliards d’euros pour décarboniser l’industrie française et faire de la France un leader mondial dans le domaine de l’hydrogène « vert », ont donné de l’élan à notre thème d’investissement appelé ‘Plan Marshall vert’. Les résultats trimestriels des entreprises ont commencé à être publiés la semaine dernière, avec des chiffres très solides pour les banques. Certains acteurs du luxe ont également confirmé leurs prévisions pour le reste de l’année. Cet optimisme, conjugué aux chiffres meilleurs que prévu pour les ventes de détail en septembre, a contribué au rebond des marchés survenu la semaine dernière.
Malgré un positionnement tactique neutre, nous tablons toujours sur une hausse des marchés actions.
Enfin, les volumes de fusions-acquisitions et d’introductions en bourse de l’année 2021 sont deux fois supérieurs à ceux de 2020, ce qui conforte notre décision de surpondérer les fonds de capital-investissement et les hedge funds. Parmi ces derniers, nous apprécions particulièrement ceux à la stratégie « event-driven ».

Rédigé par César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management, le 19/10/2021 modifié le 19/10/2021 - 10:24


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Novembre 2021 - 10:58 La situation en Europe inquiète




par Bertrand Richard le 26/11/2021

Tendance et Future CAC 40 : Vendredi noir !









glossaire bourse











Mentions légales