Bourse

Les craintes d’inflation s’accentuent et pénalisent les Bourses




Les marchés obligataires ont volé la vedette cette semaine avec des hausses subites des taux qui ont grandement préoccupé les investisseurs. Les marchés semblent miser sur une reprise rapide et forte de l’économie américaine d’ici la fin de l’année, alors que la Réserve fédérale (Fed) demeure fidèle à son approche très interventionniste, choisissant plutôt de mettre l’accent sur la situation difficile du marché de l’emploi. Une forte croissance économique alimentée par des dépenses gouvernementales et une politique monétaire expansionniste laissent croire à un retour rapide de l’inflation rendant beaucoup moins attrayantes les obligations offrant de faibles rendements.
La hausse des taux obligataires a pénalisé les classes d’actifs risqués, en particulier les titres à haute valorisation du secteur technologique, mais globalement, c’est l’ensemble des indices boursiers qui ont souffert.
Le S&P 500 accuse ainsi un baisse hebdomadaire de 2,45 % contre un repli de 1,22 % pour le CAC 40. Le prix de l’or a aussi reculé dans les dernières semaines, concurrencé par les rendements offerts par les obligations. Le baril de pétrole de WTI (West Texas Intermediate) gagnait pour sa part un peu plus de 2 % sous l’effet des meilleures perspectives économiques et des contraintes sur l’offre.


Les mouvements étaient violents sur les marchés obligataires, en particulier jeudi, alors que le taux américain de 5 ans a bondi de près de 18 points de base, même si Le calme était de retour ce vendredi. Il y a également eu beaucoup de mouvements sur le marché des devises cette semaine. Plusieurs devises ont enregistré un élan contre le dollar. L’euro a temporairement dépassé 1,22 $, tandis que la livre a atteint 1,42 $. Le dollar s'est néanmoins bien redressé vendredi, l'euro terminant aux alentours des 1,21 $, mais on voit bien qu’il est tiraillé par des vents contraires. Les perspectives d’un rebond économique plus fort aux États-Unis aident le billet vert, mais en même temps, les investisseurs mesurent le risque d’une plus forte inflation, surtout si la Fed garde le cap sur sa politique monétaire ultra-accommodante.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 26/02/2021 modifié le 26/02/2021 - 22:47


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager





par Bertrand Richard le 26/10/2021

FUTURE CAC 40 : A l'assaut ?

par Bertrand Richard le 26/10/2021

Merci Tesla










glossaire bourse














Mentions légales