Bourse

Les bons résultats d’entreprises poussent les Bourses à de nouveaux records




Manifestement, les résultats financiers du troisième trimestre ont de quoi plaire aux investisseurs. La Bourse américaine a renoué avec des gains appréciables cette semaine, ce qui a amené les indices Dow  Jones, S&P  500 et Nasdaq à battre de nouveaux records. Les taux d’intérêt sur les obligations de long terme ont pourtant bondi, ce qui aurait pu pénaliser certains titres plus spéculatifs, comme on l’avait vu au courant de l’été. Au contraire, les bons résultats de plusieurs grandes entreprises du secteur de la technologie tiraient le NASDAQ en hausse de 1,29  % sur la semaine.
L’inflation semble préoccuper de plus en plus les investisseurs, et les actions sont perçues comme une bonne façon de protéger leurs rendements.
Au terme de cette semaine, les indices américains affichaient tous des hausses hebdomadaires supérieures à 1,0  % (1,64 % pour le S&P 500 et 1,05 % pour le Dow Jones), tandis que le CAC 40 progressait très légèrement de 0,09 %. Le prix du pétrole a continué sur sa lancée jusqu’à jeudi, plafonnant à 86  $ pour un baril de WTI (West  Texas  Intermediate), pour ensuite se modérer vers les 84  $ vendredi soir.


Le vent semble définitivement avoir tourné sur les marchés obligataires, les taux de 5  ans et de 10  ans ont bondi de plus de 15  points de base aux États‑Unis. Des hausses ont aussi été observées pour les échéances plus courtes. Alors que l’inflation se montre plus persistante que prévu, il apparaît de plus en plus probable que des hausses de taux directeurs seront décrétées en  2022. Le marché monétaire canadien escompte trois hausses de taux de 25  points de base d’ici septembre  2022.

Le dollar américain a perdu un peu de terrain cette semaine. Les craintes d’inflation gagnent aussi l’Europe, ce qui amène des ajustements d’anticipation à l’égard des politiques monétaires dans cette région et certaines devises en profitent. L’euro est remonté à près de 1,165  $. Le gouverneur de la Banque  d’Angleterre a envoyé un signal assez clair qu’il pourrait décréter une hausse de taux d’intérêt à brève échéance. Cela a aidé la livre à regagner 1,38  $ au début de la semaine.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 23/10/2021 modifié le 23/10/2021 - 11:01


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Novembre 2021 - 10:58 La situation en Europe inquiète




par Bertrand Richard le 26/11/2021

Tendance et Future CAC 40 : Vendredi noir !









glossaire bourse











Mentions légales