Bourse

Léger repli des Bourses dans un contexte encore très incertain




Les investisseurs ont continué de suivre de près les négociations concernant le nouveau plan de relance aux États-Unis, réagissant à chacune des nouvelles. Les préoccupations concernant l’économie ont aussi pris beaucoup de place, alors que l’effet des bonnes données économiques a été contrebalancé par les fortes hausses de nouveaux cas de COVID-19 en Amérique du Nord et en Europe.
La possibilité d’une victoire démocrate aux élections présidentielles américaines rend aussi plus probables des programmes d’investissement et des dépenses gouvernementales substantielles dans les prochaines années, ainsi qu’une hausse du fardeau fiscal.
Après des baisses marquées des indices lundi, les Bourses se sont avérées plus stables. Vendredi, à la clôture de smarchésd l'indice S&P 500 clôturait sur une baisse hebdomadaires de près de -0,53 %. Le CAC 40 affichait une baisse équivalente de -0.53 % sur la semaine. Le prix du pétrole a pour sa part connu une semaine de relative stabilité, le WTI affichant tout de même une baisse ce vendradi pour clôturer à 39,73 $.


Le taux américain sur les obligations de 10 ans ont atteint cette semaine un sommet depuis le mois de juin, à près de 0,85 %. Autant les bonnes données économiques que les perspectives d’importantes dépenses gouvernementales associées au plan de relance américain et à l’élection probable d’un gouvernement démocrate semblent soutenir cette hausse des taux de long terme. 

Le dollar américain a perdu du terrain contre la plupart des autres devises. La livre sterling et l’euro ont été particulièrement forts, aidés notamment par la reprise des négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur le Brexit. La première émission d’obligation sociale pour financer la reprise économique européenne a également été un franc succès et a soutenu l’euro. Vendredi à 22 h, il s’échangeait à près de 1,186 $ et la livre, à près de 1,305 $. 

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 23/10/2020 modifié le 23/10/2020 - 23:01


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

FUTURE CAC 40 : Passage contrarié

Hier, nous aurions plutôt été enclins à croire à des transactions limitées au sein d’un petit couloir de transaction 5540-5560 points....

Pas de retracement

Le CAC 40 ne se décide pas à reculer même si pour autant il vient à manquer de carburant. Les annonces de vaccins qui plus est très bientôt...








glossaire bourse












Mentions légales