Action Future N°44

Le pire est-il derrière nous ?




Le pire est-il derrière nous ?
L’enfance est un moment exquis pendant lequel certaines expériences sont réalisées avec une cruauté totalement ingénue. Souvenons-nous de la comptine « une souris verte… » ! Imaginons qu’à la place de la souris, on prenne une grenouille dont la température corporelle est la même que celle du milieu extérieur et n’est pas produite par l’organisme lui-même. Plongeons-la dans un chaudron d’eau froide. Si on fait chauffer l’eau à feu doux, la température corporelle de notre animal ectotherme montera lentement et le plongera dans un état apathique. En revanche, il cuira sans s’en rendre compte et n’aura même pas lutté pour sa survie. Par contre, si on jette une autre grenouille dans de l’eau bouillante, échaudée par ce changement brutal de température, elle cherchera à se sauver rapidement. Cette expérience illustre parfaitement l’état dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. La lente dégradation de la situation de la zone euro, ponctuée d’annonces et de mesures, a engendré un phénomène d’accoutumance généralisée qui annihile toute capacité de réaction.

Les points abordés :

  • Les marchés de taux
  • Les marchés actions
  • Le pire est-il derrière nous ?
  • La notion de taux « sans risque » fragilisée

Rédigé par Bertrand Pujol le 07/07/2012 modifié le 07/07/2012 - 19:53


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 7 Juillet 2012 - 19:50 Investir dans les infrastructures





par Bertrand Richard le 14/06/2021

FUTURE CAC 40 : Plus de limites

par Bertrand Richard le 14/06/2021

Euphorie






glossaire bourse














Mentions légales