Bourse

Le nouveau plan d’aide de Joe Biden ne suffit pas à rassurer les investisseurs




Les principaux indices boursiers ont connu une semaine baissière au terme de ce vendredi. Il faut dire que malgré la distribution rapide des vaccins un peu partout sur la planète, la pandémie continue de faire rage et force les autorités à imposer d’importantes contraintes à l’économie. Les effets de ces dernières deviennent de plus en plus visibles dans les données économiques, comme en témoignent la baisse des ventes au détail de décembre et la plus forte augmentation des nouvelles demandes d’assurance-chômage depuis l’été aux États-Unis.
L’annonce par le président élu Joe Biden d’un projet de plan d’aide à l’économie de plus de 1 900 milliards de dollars a eu peu d’effet sur les investisseurs, qui semblaient déjà escompter un soutien important du gouvernement américain dans les mois à venir.
Le S&P 500 a affiché une baisse hebdomadaire de 1,54 %. Le CAC 40 a également terminé la semaine sur une performance négative de -1,67 %. Malgré le sentiment plus négatif, le cours du baril de pétrole WTI (West Texas Intermediate) clôturait vendredi soir quasi-inchangé à près de 52 $.


Les mouvements sur les marchés obligataires ont reflété le sentiment plus négatif des investisseurs. La remontée des taux obligataires de long terme a aussi pris une pause, du moins aux États-Unis, où les taux sur les obligations de 10 ans perdaient 1 point de base sur la semaine. 

L’indice du taux de change effectif du dollar a inscrit une autre semaine en hausse. Il reste tiraillé par l’évolution du sentiment général des investisseurs sur les marchés, mais aussi par les attentes à l’égard du nouveau stimulus budgétaire aux États-Unis et les conséquences sur la dette publique américaine. L’euro a eu un peu plus de difficulté au cours de la semaine alors que les mesures sanitaires contraignantes continuent de s’additionner sur le Vieux Continent. Il s'inscrivait vendredi soir à 1,2085 $ conter 1,2271 la semaine dernière.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 16/01/2021 modifié le 16/01/2021 - 00:17


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Février 2021 - 10:11 Tendances disruptives en 2021 et au-delà


par Bertrand Richard le 24/02/2021

FUTURE CAC 40 : Forte agitation

par Bertrand Richard le 24/02/2021

Le verbe et la parole











glossaire bourse












Mentions légales