Trading


La différence en trading entre les gagnants et les perdants

Au-delà du succès et de l'échec, il y a des différences majeures entre les traders gagnants et perdants dans leur façon d’aborder le trading. Mais la découverte la plus passionnante est peut-être l’existence de similitudes majeures entre ces deux groupes de traders.


Ce qu'ils ont en commun

On retrouve chez les traders gagnants comme perdants le fait qu'ils sont dévorés par l’idée du trading. C'est leur vie. Gagnant ou perdant, c'est leur passion. Le plus gros perdant que je connais joue avec la même intensité et énergie que n'importe lequel des gagnants. Un autre point commun que j'ai découvert était que les deux camps avaient très peu d'amis du même sexe. Les hommes avaient, au plus, un seul pote masculin et pareil pour les femmes. Gagnant ou perdant, il semble que les traders passionnés ne soient pas très sociables. Les deux groupes sont portés  vers des modes de vie et des croyances extrêmes. Le trading imprègne leur vie et ils voient le monde en noir ou blanc, sans faire état de grande nuance.

Les spécificités des traders perdants

Les perdants ont en commun la volonté de transformer 10.000$ en 1.000.000$, et au plus vite. Des profits rapides et considérables, tel est l’objectif visé. Tous les perdants parlaient d’un désir ardent qui les poussait à trader et le simple fait de rester à l’écart, sans prendre de position semble insupportable pour ces gens. Ils sont bien plus heureux quand ils sont engagés dans un trade, qu’il soit gagnant ou perdant.
Les perdants prêtent peu d'attention au money management. L’un d’eux m'a dit hardiment :
« dans ce jeu, il ne s’agit pas de money management, il s’agit d'avoir raison ou tort. »
J'ai également observé que peu d'entre eux supportaient de surveiller leur capital…
Enfin, ils m'ont tous demandé si je connaissais quelqu'un qui gagnait vraiment sa vie à ce jeu. Ils ne semblaient pas certains que quelqu'un puisse le faire. Ils n’y croyaient pas…  en dépit des preuves d’un nombre incalculable de gérants de fonds… dont les profits sont réalisés avec une approche systématique.

Concernant les gagnants

Ma surprise était que les traders gagnants m’ont posé autant de questions que je leur en ai posé ! Les perdants en posaient très peu. Aucun des gagnants ne tradait les options. Ils avaient tous intégré une approche de money mangement et tous étaient des traders techniques.
Homme ou femme, ils ont tous essuyé une lourde perte qui semble gravée dans leur esprit, et qu’ils ne laisseront plus se produire à nouveau…
plus jamais. Par conséquent, ils utilisent des stops et parlent de « chasser à grand coup de pied » l’idée de trader par simple envie.
Une grande différence entre les traders gagnants et perdants c’est que les gagnants fixent leur attention sur un très petit nombre de marchés « favoris ». Les perdants semblaient changer de marchés, de gourous ou de lettres très souvent. Tandis que les gagnants faisaient (ou achetaient) des travaux de recherches, les perdants semblaient rechercher une personnalité pour les tirer d'affaire ou leur faire gagner de l’argent.
Tous les gagnants sont étonnés qu’il n’y ait pas plus de gens qui fassent ce qu'ils font, ils ont conscience de l’énorme pression de ce métier mais ils ont la conviction que n'importe qui doté d’une intelligence raisonnable peut y arriver.

Rédigé par Larry Williams, trader et auteur de « Secrets de long terme pour du trading à court terme », le 23/02/2018 | Lu 1247 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales