Conjoncture

La Fed reste déterminée à tout mettre en œuvre pour favoriser la reprise



Hier, la Fed a gardé le taux d’intérêt cible des fonds fédéraux dans sa fourchette de 0,00 % à 0,25 %. Elle demeure engagée à utiliser tous les outils à sa disposition afin de soutenir l’économie américaine en cette période difficile et en promouvant ses objectifs de plein emploi et de stabilité des prix.


Jerome Powell, président de la Fed
Jerome Powell, président de la Fed
Comme l’anticipaient la majorité des observateurs, la Fed n’a pas annoncé de changement à sa politique monétaire hier. Elle demeure toutefois très préoccupée par la situation économique et sanitaire et signale qu’elle continuera d’utiliser tous ses outils pour soutenir l’économie américaine. Déjà hier, elle avait annoncé qu’elle prolongeait plusieurs programmes de prêts jusqu’à la fin de l’année.

Les statistiques économiques américaines ont généralement été encourageantes depuis la dernière rencontre de la Fed au début du mois de juin. Le rebond des emplois s’est poursuivi et la vigueur de la consommation des ménages et du marché de l’habitation a surpris bien des observateurs. La remontée rapide des indices ISM est aussi impressionnante. Les nouvelles ont toutefois été beaucoup moins encourageantes en ce qui concerne la COVID-19. La poussée spectaculaire des cas recensés, particulièrement dans le sud des États-Unis, a déjà amené plusieurs États à faire une pause ou même marche arrière dans leur processus de déconfinement. La cadence de la reprise américaine semble ainsi avoir ralenti récemment. Les difficultés des politiciens américains à s’entendre sur un nouveau plan de soutien fiscal augmentent aussi l’incertitude pour la suite des choses.

Dans ce contexte, il est évident que la Fed fera tout en son pouvoir pour maintenir des conditions financières très favorables au cours des prochains trimestres. Elle souligne aujourd’hui que l’évolution de l’économie dépendra de celle du virus. La baisse des taux directeurs au niveau plancher, les achats massifs d’obligations et les nombreux autres programmes mis en place pour assurer le bon fonctionnement des marchés financiers et soutenir l’offre de crédit semblent toutefois suffisants pour le moment alors que la performance des marchés financiers demeure impressionnante.

Implications

La Fed semble déterminée à continuer de soutenir longtemps la relance de l’économie américaine. Si des tensions financières refaisaient surface ou si les taux obligataires augmentaient trop rapidement, elle n’hésiterait pas à agir davantage. Les taux directeurs demeureront pendant plusieurs trimestres au niveau actuel et l’annonce d’indications prospectives pour renforcer ce message est possible dès la rencontre de septembre.

Rédigé par Mathieu D’Anjou, CFA, économiste en chef adjoint chez Desjardins, le 30/07/2020 modifié le 30/07/2020 - 00:55


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


FUTURE CAC 40 : Passage contrarié

Hier, nous aurions plutôt été enclins à croire à des transactions limitées au sein d’un petit couloir de transaction 5540-5560 points....

Pas de retracement

Le CAC 40 ne se décide pas à reculer même si pour autant il vient à manquer de carburant. Les annonces de vaccins qui plus est très bientôt...








glossaire bourse












Mentions légales