Conjoncture



La Fed prête à accepter une inflation plus haute


La Fed garde le taux d’intérêt cible des fonds fédéraux dans sa fourchette de 0,00 % à 0,25 %. Prête à accepter une inflation plus haute, la Fed signale qu’elle gardera longtemps les taux à leur plancher.


La Federal Reserve Bank de Chicago
La Federal Reserve Bank de Chicago
La décision de ne pas modifier les taux d’intérêt directeurs ne prendra personne par surprise. La politique en place semble être là pour une bonne période. En fait, la Fed a aujourd’hui précisé un peu plus les conditions qui feraient qu’elle pourrait amorcer une normalisation de sa politique monétaire.
Ces précisions reflètent les objectifs de long terme que la Fed a récemment remodelés. Il y a le plein emploi, mais aussi l’idée qu’il serait souhaitable que l’inflation dépasse momentanément la cible de 2 %.
Ces objectifs sont encore loin d’être atteints. Dans la mise à jour des prévisions des dirigeants, on remarque que le taux de chômage ne devrait atteindre 4 % qu’en 2023. De plus, ces prévisions ne tablent pas non plus sur une inflation supérieure à 2 % d’ici trois ans. Cela dit, ces prévisions ont tout de même évolué de façon positive depuis l’exercice de juin. La prévision de croissance du PIB réel pour la fin de 2020 est passée de -6,5 % à -3,7 %. La croissance est toutefois revue à la baisse de 5,0 % à 4,0 % pour 2021 et de 3,5 % à 3,0 % pour 2022. La prévision pour le taux de chômage est généralement meilleure, soit de 9,3 % à 7,6 % pour la fin de 2020, de 6,5 % à 5,5 % pour 2021 et de 5,5 % à 4,6 % pour 2022. Les prévisions d’inflation ont été légèrement revues à la hausse.

Comme, selon ces prévisions, l’inflation et le chômage n’atteindront pas les cibles de la Fed, la grande majorité des dirigeants de la Fed n’anticipent pas une remontée des taux directeurs d’ici la fin de 2023. Un seul participant (sur 17) voit une hausse de taux en 2022 et seulement quatre anticipent des taux plus hauts en 2023.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 16/09/2020 | Lu 165 fois modifié le 16/09/2020 - 21:50

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

FUTURE CAC 40 : Grand vent

Le Future CAC 40 s’est bien échappé au-dessus des 4820 points autorisant, à nos yeux, l’adoption d’un turbo call CAC 40. Nous préférions...

Girouette

Le CAC 40 semblait bien parti pour se reprendre et gommer l’impression glaçante laissée par la séance de lundi qui avait effacé toute...




glossaire bourse













Mentions légales