Conjoncture



La Fed opte pour le statu quo


La Fed a gardé inchangé le taux d’intérêt cible des fonds fédéraux. Il se situe encore dans une fourchette de 2,00 % à 2,25 %. La hausse des taux directeurs devrait se continuer en décembre et le rythme d’une hausse de 0,25 % des taux directeurs par trimestre pourrait se poursuivre jusque tard en 2019.


Sans surprise, les dirigeants de la Fed ont opté, lors de leur réunion du 8 novembre, pour le statu quo des taux directeurs. Le fait que cette réunion ne soit accompagnée ni de nouvelles prévisions de la Fed ni d’une conférence de presse du président Jerome Powell dictait d’avance l’inaction d’aujourd’hui. D’ailleurs, l’ensemble des 85 prévisionnistes participant au consensus de Bloomberg voyait les taux inchangés. Ainsi, l’élément le plus remarquable de cette réunion est probablement le fait qu’elle se termine un jeudi plutôt que le traditionnel mercredi, sans doute une conséquence de la journée d’élections de mardi dernier.
Au sein du communiqué publié hier, on note que la croissance de l’économie américaine se poursuit. Les seuls changements par rapport au communiqué publié en septembre notent la baisse du taux de chômage et le ralentissement de l’investissement des entreprises au troisième trimestre.
Rappelons que l’investissement non résidentiel n’a augmenté que de 0,8 % à rythme annualisé cet été, la pire performance depuis l’automne 2016. Les dirigeants de la Fed ne font ni mention de la faiblesse du secteur de l’habitation depuis un an ni des turbulences qui se sont manifestées sur les marchés financiers depuis octobre. Les hausses des taux d’intérêt directeurs et des taux obligataires sont pourtant des facteurs souvent mentionnés pour expliquer ces mouvements.

Autant la croissance de l’économie, la performance du marché du travail et l’évolution de l’inflation militent pour la poursuite du rythme trimestriel des hausses des taux directeurs. Toutefois, à mesure que la politique monétaire s’approchera d’un niveau restrictif, on pourra s’attendre à ce que la Fed mentionne un peu plus certains signes de fragilité.

La hausse des taux directeurs devrait se continuer en décembre et le rythme d’une hausse de 0,25 % des taux directeurs par trimestre pourrait se poursuivre jusque tard en 2019.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, Études économiques, le 09/11/2018 | Lu 210 fois modifié le 10/11/2018 - 12:10

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.

Future CAC 40 : D'un excès à l'autre

Le future CAC 40 qui avait très brutalement chuté dans l’après-midi de jeudi est reparti vendredi matin du support des 4865 points pour...

Ambivalence

CAC 40 : Données journalières. La semaine avait débuté en fanfare, l’enthousiasme, imposé ou non, des marchés chinois servant d’aiguillon...




glossaire bourse













Mentions légales