Bourse


La Fed, en mode « patience », ne parle plus de hausses de taux

La Fed a gardé inchangé le taux d’intérêt cible des fonds fédéraux. Il se situe encore dans une fourchette de 2,25 % à 2,50 %.


Le président de la Fed, Jerome Powell
Le président de la Fed, Jerome Powell
Il était clair que les dirigeants de la Fed n’opteraient pas hier pour une modification de ses taux directeurs. La dernière hausse de 25 points ne date que de six semaines. Toutefois, les attentes des marchés étaient grandes envers une modification du ton et du message de la Fed. Un changement des propos de la Fed était anticipé depuis que Jerome Powell et quelques-uns de ses collègues ont, en début d’année, adouci le ton de leurs discours par rapport à décembre. Le communiqué publié hier va dans ce sens. La Fed semble maintenant bien moins prompte à augmenter ses taux directeurs. Le premier message clé d’aujourd’hui est le mot « patience » :
la Fed se montrera patiente et jaugera la situation économique et financière, nationale et internationale, avant de modifier ses taux.
De plus, le sens du prochain mouvement de taux n’est plus aussi clair. Jerome Powell continue de se montrer optimiste envers la conjoncture, mais le communiqué écarte dorénavant la mention évoquant « d’autres hausses graduelles » et mentionne plutôt « de futurs ajustements » au taux directeurs. Les marchés avaient aussi espoir que la Fed revoie la politique de dégonflement de son bilan. Elle ne le fait pas encore, mais elle ouvre la porte à modérer le rythme de diminution de son bilan et, surtout, à terminer son processus de normalisation avec un bilan plus élevé que ce qu’elle pouvait auparavant estimer.

Implications

Le ton de la Fed a clairement changé et le resserrement monétaire est maintenant en pause. Il reste maintenant à déterminer l’étendue de cette pause. Si la croissance économique se poursuit à un bon rythme en 2019, engendrant ainsi certaines pressions inflationnistes, la pause devrait prendre fin cet été. Toutefois, la possibilité d’une inertie prolongée des taux a pris de l’ampleur. Chaque nouvelle décevante concernant l’économie rapprochera la Fed de ce scénario.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 31/01/2019 | Lu 258 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Future CAC 40 : Gadin

Vendredi, nous avons conseillé une grande méfiance. En effet, la séance se voulait très technique avec l’expiration de nombreux contrats à...











glossaire bourse





Mentions légales