Bourse


La Chine réplique aux tarifs américains : les Bourses chutent

​Une nouvelle escalade des tensions commerciales ébranle les marchés


Indice S&P 500 en données quotidiennes (la dernière bougie rouge marque la forte baisse de vendredi)
Indice S&P 500 en données quotidiennes (la dernière bougie rouge marque la forte baisse de vendredi)
Après un été tumultueux, la Bourse américaine a évolué de façon relativement stable cette semaine, suivant un bond à l’ouverture de la séance de lundi. Cette tendance s’est maintenue jusqu’à vendredi matin, lorsque la Chine a annoncé qu’elle imposerait des tarifs sur 75 milliards de dollars de biens américains en réponse aux nouveaux tarifs des États-Unis. Les commentaires du président Donald Trump qui ont suivi ont fait craindre que la guerre commerciale pourrait s’intensifier davantage. Les cours boursiers ont réagi négativement avec l’indice S&P 500 qui affichait vendredi une perte de 2,55 % (-1,39 % sur la semaine). Le CAC 40 a également été ébranlé ce vendredi avec une perte à la clôture de 1,14% (+ 0,49 % sur la semaine).

Les craintes d’une récession de l’économie mondiale et les anticipations d’interventions de la part des banques centrales ont maintenu les taux obligataires à des niveaux faibles. Aux États-Unis, le taux de 10 ans est temporairement passé sous celui de 2 ans pour la première fois depuis la dernière récession. Au moment d’écrire ces lignes, tous deux s’établissaient autour de 1,50 %. 

La volatilité a été plus faible sur le marché des devises cette semaine. La livre sterling a été l’une des rares devises à enregistrer un gain notable par rapport au billet vert. Le taux de change britannique est repassé au-dessus de 1,22 $ jeudi, alors que des discussions entre Emmanuel Macron et Boris Johnson ont alimenté l’espoir d’une nouvelle entente pour éviter un Hard Brexit. La possibilité d’une intervention prochaine de la Banque centrale européenne et de nouvelles incertitudes liées à l’éclatement du gouvernement de coalition en Italie ont maintenu la pression sur l’euro, qui néanmoins se reprenait vendredi pour s'inscrire à 1,1140 $ à 22 h. 

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 23/08/2019 | Lu 369 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Future CAC 40 : Gadin

Vendredi, nous avons conseillé une grande méfiance. En effet, la séance se voulait très technique avec l’expiration de nombreux contrats à...











glossaire bourse





Mentions légales