Forex


L’appréciation du dollar américain se modère


La tendance à l’appréciation du dollar s’est modérée, mais ne semble pas terminée. La devise continue de profiter des anticipations de resserrement monétaire aux États-Unis, de même que de la plus grande aversion pour le risque et de la menace protectionniste. Les mesures protectionnistes pourraient se traduire par une réduction du déficit commercial américain, ce qui peut expliquer pourquoi la devise s’apprécie lorsque des annonces en ce sens sont faites. Elles pourraient aussi se traduire par une augmentation de l’inflation et nécessiter davantage de hausses de taux d’intérêt aux États-Unis. Cela est sans compter l’inquiétude et la volatilité générée sur les marchés financiers, laquelle accentue l’aversion pour le risque et la demande pour le billet vert.

L'euro pénalisé

L’euro a été pénalisé par les tensions en Italie qui ont suivi l’élection d’un gouvernement eurosceptique et par l’issue de la dernière rencontre de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).
Même si la BCE a relevé ses prévisions d’inflation, elle demeure prudente et ne souhaite pas hausser ses taux directeurs avant la fin de l’été 2019
. Son programme d’achats d’actifs sera néanmoins réduit en septembre et prendra fin en décembre. L'euro est occasionnellement passée sous 1,16 $ durant le mois de juin. Il s’est légèrement apprécié dernièrement, mais peine à remonter au-dessus de 1,17 $.

La livre sterling n’a pas échappé à la tendance générale à la dépréciation contre le dollar. Elle demeure aussi pénalisée par l’incertitude entourant le Brexit qui limite les chances de voir la Banque d’Angleterre resserrer sa politique monétaire. Le taux de change britannique se situe actuellement aux environs de 1,32 $.

Plusieurs devises émergentes continuent d’afficher une forte volatilité. Le yuan chinois y avait échappé en avril et en mai, mais il a cédé environ 4% depuis la mi-juin alors que le risque d’escalade protectionniste entre les États-Unis et la Chine a augmenté.

Le contexte est particulièrement difficile pour prévoir les taux de change. L’évolution de la menace protectionniste continuera d’avoir une grande incidence sur les devises. Notre scénario de base ne mise pas sur une escalade des barrières au commerce, mais l’incertitude ambiante devrait suffire à maintenir l’attrait du dollar américain contre plusieurs devises. L’appréciation du dollar américain serait plus importante dans l’éventualité où plusieurs autres mesures protectionnistes seraient annoncées au cours des prochains mois.


Rédigé par Desjardins, Études économiques, le 05/07/2018 | Lu 346 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 15:09 La semaine des devises

Mardi 28 Août 2018 - 17:33 Prévisions des dévises





Graphique CAC 40 en Heikin-Ashi

Le graphique du CAC 40 en Heikin-Ashi représenté ci-dessous est construit à partir de données hebdomadaires. Il est actualisé...



arnaques financieres




glossaire bourse







Mentions légales