Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

Le calcul et la construction d'une graphique en Heikin-Ashi se fait à partir des quatre informations essentielles de chaque séance de Bourse : l'ouverture, le plus haut, le plus bas et la clôture.


Un graphique en Heikin-Ashi peut se construire à partir de données quotidiennes mais aussi hebdomadaires, comme sur cet exemple.
Un graphique en Heikin-Ashi peut se construire à partir de données quotidiennes mais aussi hebdomadaires, comme sur cet exemple.
C'est à partir des quatre informations de base d'une séance de Bourse (ouverture, plus haut, plus bas, clôture) que nous pouvons calculer une ouverture Heikin-ashi (Oha), un plus haut Heikin-ashi (Hha), un plus bas Heikin-ashi (Bha) et une clôture Heikin-ashi (Cha).
Calcul d'un chandelier en Heikin-Ashi :

Cha = (O+H+L+C)/4
Oha = (Oha-1 + Cha -1)/2
Hha = valeur la plus élevée des trois : H,Oha, Cha
Bha = valeur la plus basse des trois : B, Oha, Cha

La construction d'un chandelier en Heikin-Ashi est identique à un chandelier classique : si la clôture (Cha) est supérieure au cours d'ouverture (Oha) le corps du chandelier sera blanc. Si au contraire le cours de clôture est inférieur au cours d'ouverture, le corps sera noir. Le calcul puis la construction d'un graphique en Heikin-Ashi permet d'interpréter la nature des mouvements des cours de bourse. Ainsi une tendance haussière sera représentée par une succession de chandeliers blancs. À l'inverse, une tendance baissière sera matérialisée par une succession de chandeliers noirs. Pour affiner cette approche, plusieurs règles d'interprétation ont été définies. Elles prennent en compte la taille des corps, les ombres hautes et les ombres basses. Cela permet d'interpréter les chandeliers en Heikin-Ashi.

Rédigé par François Lemarc | Commentaires (0)



Notez


Tout comme les graphiques en chandeliers japonais, les graphiques en Heikin-Ashi nous viennent du Japon...


C'est en effet un trader japonais sur les matières premières qui créa cette représentation graphique, et grâce à laquelle, selon la légende, il fit fortune. L'histoire veut qu'il modifia la représentation traditionnelle des chandeliers japonais grâce à un calcul et une construction particulière- c'est la raison pour laquelle on parle aussi de « chandeliers modifiés » pour parler des graphiques en Heikin-Ashi. En réalité nous ignorons le nom du créateur des graphiques en Heikin-Ashi. Beaucoup accordent la paternité des représentations graphiques à Yasuji Yamanaka. C'est une erreur. Yasuji Yamanaka fut le premier à parler des Heikin Ashi dans l'article « Ichimoku with Modified Candle » publié dans Chartpoint N°12 en Nov/Déc 2003. Mais c'est surtout Dan Valcu qui révéla l'existence de cette représentation graphique dans son article « Using The Heikin-Ashi Technique » paru dans Stocks & Commodities en février 2004.

L'atout des graphiques en Heikin-Ashi est de permettre offre une meilleure identification des tendances à la hausse et à la baisse. C'est là l'atout d'une représentation en Heikin-Ashi par rapport aux graphiques en ligne, en chandeliers japonais ou en Bar-chart. Le résultat de ses travaux est véritablement concluant comme en atteste le graphique ci dessous qui présente le graphique du CAC 40 en chandeliers japonais (en haut) et en Heikin-Ashi (en bas)...
Les graphiques en Heikin-Ashi

Rédigé par François Lemarc | Commentaires (0)



Notez


1 ... « 42 43 44 45


Blog de François Lemarc
François Lemarc
François Lemarc
Blog consacré aux graphiques en Heikin-Ashi