Conjoncture


Guerre commerciale sino-américaine : quels sont les investissements qui prospèrent ?


Malgré les tensions commerciales sino-américaines et les lourdes pertes essuyées par la Bourse de New York en début de semaine dernière, le Dow Jones se reprend et les investisseurs ayant acheté des actions d’entreprises technologiques voient leurs placements fructifier.

Les marchés boursiers américains impactés par de nouvelles mesures tarifaires chinoises

En début de semaine dernière, le Dow Jones et le S&P 500 ont perdu respectivement 617 points et 2,4 %, leur pire performance depuis début janvier. Pour ce qui est du Nasdaq, il a chuté de 3,4 %, sa plus forte perte en une journée en 2019. Cette chute des principaux indices américains s’est produite après que la Chine ait annoncé qu'elle prévoit d'augmenter ses droits de douane  d'une valeur de 60 milliards de dollars sur les importations américaines, à compter du 1er juin. La décision de Pékin fait suite à l'annonce par Washington, la semaine dernière, d'augmenter les droits de douane de 10 % à 25 % sur une grande partie des importations chinoises.

Les investisseurs optimistes quant à la possibilité de conclure un accord avec la Chine

Mardi 13 mai, l'indice Dow Jones a gagné 207,06 points pour atteindre 25 532,05 sous l'effet des gains réalisés sur les actions Visa et Boeing, le S&P 500 a progressé de 0,8 % pour atteindre 2 834,41 grâce à la super performance des actions du secteur technologie et le Nasdaq Composite a grimpé de 1,1 % pour terminer la journée à 7 734,49. 
Cette reprise — ayant permis à la Bourse de New York de regagner la moitié du terrain perdu la veille — est survenue à la suite des déclarations de l'administration Trump qui a réaffirmé sa confiance en la conclusion d'un accord avec la Chine
Cependant, il est certain que les États-Unis sont actuellement confrontés à une situation sans précédent qui transforme l’investissement en quelque chose de plus spéculatif où personne n’est encore en mesure de prédire avec certitude quel sera le dénouement du conflit.

Les entreprises technologiques, un bon choix pour les investisseurs malgré les tensions commerciales

Les plus grandes tech-stocks connues sous le nom de FAANG (Facebook, Apple, Amazon, Netflix, Google) ont été parmi les plus durement touchées par le risque commercial, chutant de 4 % à 8 % chacune la semaine dernière. Et pourtant, certaines d’entre elles, comme Facebook ou Netflix, seraient d’excellents choix pour les investisseurs à court terme car parmi les valeurs technologiques de grande capitalisation, les deux entreprises ont une très faible exposition à la Chine, entre 1 % et 2 % environ. De plus, Facebook est une action à faible coût compte tenu de son ratio cours/bénéfice, tandis que Netflix continue de faire croître ses revenus par la production de contenus originaux populaires.
Cisco bénéficierait aussi de cette faible exposition, avec seulement 3,3 % de ses revenus provenant de Chine, rendant ainsi ses actions particulièrement attrayantes dans l’environnement de marché actuel.
Enfin, Microsoft serait également un bon choix pour les investisseurs car l’entreprise se concentre aujourd’hui plus sur les services que sur les équipements.
En dépit de l’augmentation de l’incertitude des marchés découlant des tensions commerciales sino-américaines, les actions de certaines entreprises — notamment celles du secteur technologique — prospèrent et devraient continuer de profiter aux investisseurs, du moins sur le court terme.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 23/05/2019 | Lu 124 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Future CAC 40 : Près du but ?

Hier, nous indiquions que l’enjeu du jour se situait sur le seuil des 5690 points avec la question de savoir si nous étions en présence...











glossaire bourse





Mentions légales