Conjoncture



Fed : les taux directeurs resteront longtemps à leur niveau plancher


La Fed garde le taux d’intérêt cible des fonds fédéraux dans sa fourchette de 0,00 % à 0,25 %.


Jerome Powell, le président de la Fed
Jerome Powell, le président de la Fed
Les dirigeants de la Fed n’ont pas dévié de leur récente position. Les taux restent à leur niveau plancher et les achats de titres se poursuivent. Ils ont d’ailleurs été avares de nouvelles informations au sein de leur communiqué, notamment sur l’évolution à venir des différentes mesures en place. Ils semblent encore hésitants à offrir un forward guidance plus précis. Cela dit, ils ont quand même souligné que le bilan de la Fed continuera de se gonfler au même rythme qu’actuellement. Il n’y a donc pas de relâchement des achats de titres en vue. Les discussions concernant le type d’indication à offrir aux marchés sur leur politique future se poursuivent selon le président de la Fed, Jerome Powell. 

L’absence de nouveauté dans le communiqué est en partie palliée par la mise à jour des prévisions économiques des dirigeants de la Fed. Rappelons que l’incertitude liée à la crise a fait en sorte qu’ils n’ont pas publié de prévision en mars. Le dernier exercice date donc de la fin de 2019. Évidemment, la situation a bien changé depuis et les pronostics de la Fed montrent bien toute l’étendue des difficultés actuelles. La prévision de croissance du PIB réel pour la fin de 2020 est tombée à -6,5 %, ce qui est en deçà de nos propres prévisions. La croissance prévue pour la fin de 2021 grimpe à +5,0 % et celle de 2022 à +3,5 %. Le taux de chômage passerait de 13,3 % le mois dernier à 9,3 % à la fin de 2020 (moyenne au quatrième trimestre), puis à 6,5 % à l’automne 2021 et à 5,5 % à la fin de 2022. Une inflation de 0,8 % (variation annuelle au quatrième trimestre) est prévue pour 2020, pour remonter à 1,6 % en 2021 et à 1,7 % en 2022. 
 
Les faiblesses anticipées de l’économie, du marché du travail et de l’inflation font que les taux directeurs devraient demeurer longtemps au niveau actuel.

L’ensemble des 17 participants voient les taux directeurs demeurer entre 0,00 % et 0,25 % d’ici la fin de 2021. Seulement 2 participants anticipent une hausse de taux en 2022, les 15 autres prévoyant une autre année de statu quo.

Les taux directeurs resteront à leur niveau plancher longtemps et les achats d’actifs se poursuivront au moins au même rythme. Il faudra patienter avant que la Fed nous offre une idée plus précise de l’évolution de sa politique.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 11/06/2020 | Lu 293 fois modifié le 11/06/2020 - 00:09

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 21:50 La Fed prête à accepter une inflation plus haute

Future CAC 40 : Reste à franchir

Hier, nous espérions une élévation des cours au-dessus des 5050 points et surtout un débordement des 5065 points pour justifier le choix...

Optimisme minimum

Le CAC 40 progresse symboliquement mais ne veut toujours pas s’extraire de la figure en triangle que nous évoquons depuis plusieurs jours....




glossaire bourse













Mentions légales