Conjoncture

États-Unis : une meilleure croissance de l’emploi en octobre



Le taux de chômage est passé de 4,8 % en septembre à 4,6 % en octobre. L’enquête auprès des entreprises indique qu’il y a eu 531 000 embauches nettes en octobre, après des gains de 312 000 emplois en septembre (révisé de 194 000) et de 483 000 en août (révisé de 366 000).


Pour la première fois depuis juillet, la publication du rapport sur l’emploi représente une surprise positive par rapport aux attentes. Le gain du mois d’octobre comporte 100 000  embauches de plus que ce qu’anticipait le consensus. De plus, il est accompagné de révisions positives substantielles, soit 118 000 emplois supplémentaires pour septembre et 117 000 pour août. Cela met un baume sur les déceptions des publications précédentes.
Cela dit, la reprise du marché du travail américain est loin d’être complétée. Il manque encore 4 204 000  emplois pour rejoindre le niveau de février 2020.
Il y a aussi de bonnes nouvelles parmi les secteurs d’activité en octobre, où 71,8 % des 257 industries répertoriées ont enregistré une croissance de l’emploi, comparativement à 63,6 % en septembre. Le regain des embauches au sein de l’industrie automobile est apprécié. Comme il a été accompagné par une hausse des ventes d’autos neuves le mois dernier, il s’agit d’un signe encourageant pour ce secteur durement affecté par les problèmes  d’approvisionnement. L’évolution de la population active demeure décevante. On pourrait croire qu’elle progresserait plus rapidement alors que le nombre de bénéficiaires de l’assurance-chômage a fortement diminué depuis septembre. Le grand nombre de postes disponibles et la hausse des salaires ne semblent pas encore attirer les personnes récalcitrantes à retourner travailler.

Les résultats publiés aujourd’hui sont une bonne nouvelle après quelques mois de déception. La meilleure croissance de l’emploi confortera la Réserve  fédérale dans sa décision d’entamer ce mois‑ci la baisse de ses achats d’actifs.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 05/11/2021 modifié le 05/11/2021 - 18:43


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Novembre 2021 - 18:35 Place au « Black Friday »

Vendredi 19 Novembre 2021 - 14:44 Les banques centrales ne sont pas infaillibles




par Bertrand Richard le 26/11/2021

Tendance et Future CAC 40 : Vendredi noir !









glossaire bourse











Mentions légales