Conjoncture

États-Unis : les ventes au détail diminuent au début des Fêtes



Les ventes au détail ont reculé de 1,1 % en novembre, après une baisse de 0,1 % (révisée de +0,3 %) en octobre et un gain de 1,7 % en septembre.


La diminution des ventes au détail en novembre est bien plus importante que le recul de 0,3 % prévu par le consensus. Il semble donc que la récente vague de COVID-19 ait bel et bien un effet sur l’évolution de la consommation et possiblement sur l’économie en général. En fait, la situation de novembre ressemble beaucoup à celle du début de la pandémie (en bien moins grave cependant). Seules trois catégories ont vu leurs ventes augmenter le mois dernier : les épiceries (+1,6 %), les centres de rénovation (+1,1 %) et les ventes en ligne (+0,2 %). Et les pires baisses en novembre sont aussi parmi celles qui avaient connu les pires chutes en mars (vêtements, restauration, grands magasins).

Alors que les ventes au détail avaient, dès juin, dépassé leur niveau d’avant la pandémie, le recul de novembre modère cette progression. Elles demeurent néanmoins 3,2 % au-dessus du sommet de janvier 2020. Toutefois, les ventes de vêtements sont tombées à -18,4 % du sommet et le manque à gagner est maintenant de -18,8 % pour la restauration et de -18,5 % pour les grands magasins.
Souvent, quand les ventes de novembre et, surtout, de l’après-Thanskgiving se montrent modestes, on peut observer un regain en décembre. Toutefois, la période des Fêtes sera loin d’être normale cette année.
Il se pourrait très bien que décembre soit caractérisé par une nouvelle diminution des ventes au détail, ce qui pourrait être exacerbé par les ajustements saisonniers. Cela dit, la force des ventes en septembre a amené un acquis de croissance considérable aux ventes du quatrième trimestre. Il faudrait une diminution des ventes d’environ -3 % en décembre pour signaler un recul net de la consommation réelle de biens au dernier trimestre de 2020. Toutefois, l’acquis de croissance risque d’être négatif pour le premier trimestre de 2021.

On appréhendait un temps des Fêtes difficile pour les détaillants. Les données de novembre suggèrent que ce sera le cas. Le niveau élevé des cas de COVID-19 aux États-Unis et les mesures sanitaires restrictives en place dans certaines régions signalent que décembre risque de n’être guère mieux que novembre. Heureusement, le début de la campagne de vaccination permet d’être plus optimiste pour la nouvelle année.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 16/12/2020 modifié le 16/12/2020 - 19:30


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.




par Bertrand Richard le 20/04/2021

FUTURE CAC 40 : Encadré

par Bertrand Richard le 20/04/2021

Où sont-ils ?






glossaire bourse














Mentions légales