Conjoncture

États-Unis : l’économie s’est essoufflée au quatrième trimestre



Le PIB réel américain a augmenté de 4,0 % à rythme annualisé (1,0 % non annualisé) entre le troisième et le quatrième trimestre de 2020. Sur l’ensemble de 2020, le PIB réel a diminué de 3,5 %. C’est la pire baisse depuis 1946.


Il était clair que l’économie américaine n’enregistrerait pas un rebond comme celui du troisième trimestre, qui était stimulé par l’atténuation des mesures contraignantes du début de la crise de la COVID-19. Un retour à une croissance plus « normale » était prévu. Toutefois, la hausse trimestrielle annualisée de 4,0 % est relativement décevante. C’est qu’elle suggère qu’en lien avec la dégradation de la situation sanitaire au cours de l’automne, l’activité économique s’est détériorée. Cela est particulièrement notable dans la consommation réelle, où les données d’octobre et de novembre affichaient un acquis de croissance de 4,6 % à rythme annualisé.
La hausse de 3,5 % de la consommation réelle signale donc une baisse notable des dépenses des ménages en décembre. Somme toute, la consommation réelle demeure 2,6 % plus basse qu’à la fin de 2019.

On remarque cependant que l’investissement des entreprises a progressé plus rapidement que prévu. Les activités de celles-ci semblent moins affectées que la consommation par la vague automnale de COVID-19 et par les mesures sanitaires pour la contrer. La baisse de l’investissement fixe non résidentiel depuis un an est de 1,4 %. Mention spéciale à l’investissement résidentiel, où le niveau à la fin de 2020 était 13,7 % plus élevé que celui de la fin de 2019.

Implications

La croissance au quatrième trimestre est décevante et confirme que la vague de COVID-19 a affecté négativement l’économie dans le temps des Fêtes. L’aide gouvernementale et surtout la vaccination devraient cependant appuyer une forte relance au cours de 2021.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 28/01/2021 modifié le 28/01/2021 - 17:27


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >




par Bertrand Richard le 10/05/2021

FUTURE CAC 40 : Jusqu'où?

par Bertrand Richard le 10/05/2021

Records en série






glossaire bourse














Mentions légales