Conjoncture

États-Unis : fortes hausses des ventes et de la production industrielle en octobre



Les ventes au détail ont progressé de 1,7 % en octobre, après des gains de 0,8 % en septembre et de 1,2 % en août.


La performance des ventes au détail en octobre a été bien plus forte que nos propres prévisions ainsi que celles du consensus. Il s’agit de la plus forte croissance mensuelle des ventes totales depuis le mois de mars. Ce gain a cependant été appuyé par des hausses de prix. On se rappelle que l’indice des prix à la consommation pour les biens a grimpé de 1,5 % en octobre. Cela se perçoit particulièrement dans la forte augmentation des ventes des stations‑service, alors que les prix de l’essence à la pompe ont grimpé de 6,1 % durant le mois. Ainsi, l’effet de la hausse des ventes totales sur la consommation réelle risque d’être plutôt timide.
On peut aussi voir dans la progression de ventes chez certaines catégories de détaillants un devancement hâtif des achats des Fêtes alors que les nouvelles concernant la faiblesse des stocks disponibles abondent.
Deux facteurs avaient perturbé la production industrielle en août et en septembre, soit les problèmes du secteur automobile et le passage de l’ouragan  Ida. Ces deux contraintes se sont allégées en octobre comme en témoignent le rebond du secteur minier et, surtout, la forte croissance de
11,0 % du secteur automobile (dont une croissance de 18,8  % de l’assemblage). Sans ce secteur, la production manufacturière n’aurait augmenté que de 0,6 % plutôt que 1,2 %. Grâce au gain d’octobre, la production industrielle dépasse maintenant de 0,3 % son niveau de février 2020. Rappelons que contrairement aux ventes au détail, la production industrielle est exprimée en termes réels. Il n’y a donc pas d’effet direct de gonflement des prix.

Implications

Les nouvelles publiées aujourd’hui sont plutôt bonnes, quoique la poussée des prix semble avoir gonflé la valeur des ventes au détail. Si l’économie américaine continue de bien faire, l’attention de la Réserve  fédérale devrait de plus en plus se tourner vers la poussée de l’inflation.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 16/11/2021 modifié le 16/11/2021 - 18:05


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Novembre 2021 - 18:35 Place au « Black Friday »

Vendredi 19 Novembre 2021 - 14:44 Les banques centrales ne sont pas infaillibles




par Bertrand Richard le 26/11/2021

Tendance et Future CAC 40 : Vendredi noir !









glossaire bourse











Mentions légales