Conjoncture


États-Unis : bonnes hausses des ventes au détail et de la production industrielle en mai


Comme prévu, les ventes au détail ont connu une assez bonne croissance au cours du mois de mai. La hausse de 0,5 % est proche du gain de 0,6 % attendu par le consensus. De plus, la croissance enregistrée en mai est bien partagée entre les types de détaillants. On ne remarque que deux baisses significatives, soit chez les grands magasins et dans la catégorie « autres ». Finalement, les données publiées ce vendredi amènent une révision positive importante pour les résultats du mois d’avril; les baisses font maintenant place à des hausses notables. La consommation des ménages semble donc bonne jusqu’à maintenant au printemps.

La hausse de la production industrielle est un peu plus élevée que prévu. On remarque surtout que la fabrication a connu sa première hausse mensuelle depuis la fin de 2018. Ce gain est essentiellement dû au secteur automobile, dont la production a bondi de 2,4 % après des reculs de 0,8 % en avril et de 1,4 % en mars. Sans cet apport, la production manufacturière aurait fait du surplace. Celle-ci reste tout de même en baisse de 1,5 % par rapport au sommet de décembre dernier. La diminution est de 0,9 % pour la production industrielle dans son ensemble. Le bond de la production d’énergie en mai (jumelé à la hausse de 0,7 % des dépenses en restauration provenant des ventes au détail) devrait se refléter dans une assez bonne croissance de la consommation réelle de services.
Par rapport aux mêmes annonces d’il y a un mois, les indicateurs publiés aujourd’hui sont de bon augure. Les ventes au détail pointent vers une amélioration de la consommation réelle après un décevant premier trimestre, tandis que la fabrication semble enfin se stabiliser.

Toutefois, on peut se demander si ce sera suffisant pour rassurer la Réserve fédérale alors que la faible inflation et les pressions des marchés financiers pourraient l’inciter à ouvrir la porte à des baisses prochaines des taux directeurs.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 14/06/2019 | Lu 145 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Future CAC 40 : Support ou résistance ?

Hier, nous avons conseillé un turbo call CAC 40 selon un scénario qui permettait dans un premier temps de combler le gap d’ouverture puis...











glossaire bourse





Mentions légales