Bourse

Elections allemandes : la chancelière Merkel n'était pas très appréciée des marchés




Niall Gallagher, Investment director, Responsable de la gestion des fonds actions Europe de GAM Invesments sur les élections allemandes
Niall Gallagher, Investment director, Responsable de la gestion des fonds actions Europe de GAM Invesments sur les élections allemandes
Il faudra probablement plusieurs semaines pour interpréter le résultat des élections allemandes et l'on ne sait pas exactement quelle sera la "couleur" politique de la coalition et quelles mesures seront prioritaires.
Il est peu probable que les marchés financiers pleurent la fin d'une ère de gouvernements dirigés par la CDU, car la chancelière Merkel n'était pas très appréciée des marchés.
Si l'on se fie à l'expérience du gouvernement dirigé par Gerhard Schroder, qui a mené des politiques en faveur des marchés, notamment les réformes Hartz, qui ont relancé l'économie allemande à partir du milieu des années 2000, il n'y a aucune raison de craindre une coalition dirigée par le SPD. 

De nombreux sujets politiques n'ont pas été bien gérés en Allemagne ces dernières années, comme la transition énergétique, alors que l'Allemagne va bientôt abandonner l'énergie nucléaire sans carbone tout en continuant à brûler de grandes quantités de charbon pour produire de l'électricité, potentiellement jusqu'en 2038.  Des progrès sur l'Union bancaire au sein de l'UE et des politiques fiscales plus raisonnables qui privilégient les investissements en infrastructures à long terme sont plus probables avec un changement de gouvernement et une nouvelle direction.

Rédigé par Niall Gallagher, Investment director, Responsable de la gestion des fonds actions Europe de GAM Invesments, le 27/09/2021 modifié le 27/09/2021 - 10:44


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager





par Bertrand Richard le 15/10/2021

FUTURE CAC 40 : Souffle acheteur

par Bertrand Richard le 15/10/2021

Fièvre acheteuse










glossaire bourse














Mentions légales