Bourse



Des investisseurs plus nerveux



L’optimisme des dernières semaines a fait place à plus d’inquiétude dans les derniers jours. Les ratées dans les négociations en vue d’un plan de relance aux États-Unis ainsi que les nouvelles mesures sanitaires imposées en Europe pour contrer la hausse des cas de COVID-19 ont maintenu les investisseurs frileux durant une bonne partie de la semaine. Le sentiment était plus positif vendredi matin, soutenu par des données des ventes au détail qui ont surpris à la hausse aux États-Unis. Au bout du compte, l’indice S&P 500 termine la semaine sur une hausse de 0,19 % alors que l'indice CAC 40 affiche un baisse hebdomadaire de -0.22 %.


Du côté des marchés obligataires, les inquiétudes concernant l’économie se sont traduites par des baisses des taux de long terme. Sur l’ensemble de la semaine, le taux sur les obligations de 10 ans ont diminué d’environ 3 points de base (PdB) aux États-Unis affichant 0,7440 %. Cette baisse des taux n’efface cependant pas toute la hausse enregistrée la semaine dernière.

Le retour de l’inquiétude sur les marchés a avantagé le dollar américain contre la plupart des autres devises. L’euro, qui valait plus de 1,18 $ US vendredi dernier, est retombé aux alentours de 1,17 $. La livre sterling a affiché une volatilité accrue en raison des négociations sur le Brexit et de spéculations sur l’utilisation éventuelle de taux d’intérêt négatifs par la Banque d’Angleterre. Le yen japonais a par contre mieux fait, profitant de certaines inquiétudes concernant l’économie américaine.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 17/10/2020 | Lu 139 fois modifié le 17/10/2020 - 00:24

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

FUTURE CAC 40 : Bien rapide !

Le Future CAC 40 a débuté la séance aux mains de vendeurs très agressifs qui ont bien failli l’emmener loin en deçà des 4800 points. Les...

Réaction

Le CAC 40 a pris l’habitude d’une assez forte volatilité, les opérateurs se focalisant sur l’annonce ou non d’un plan de relance américain....




glossaire bourse












Mentions légales