Conjoncture



Des embauches plus fortes que prévu aux États-Unis


L’enquête auprès des entreprises indique qu’il y a eu 128 000 nouveaux emplois créés en octobre aux États-Unis, après des gains de 180 000 postes (révisés de 136 000) en septembre et de 219 000 (révisés de 168 000) en août.


Les attentes étaient basses envers la création d’emplois en octobre. On se doutait que la grève chez GM, qui a touché environ 48 000 travailleurs, aurait des conséquences négatives directes, en plus des effets collatéraux sur les fournisseurs et les industries connexes. Ainsi, le consensus prévoyait 85 000 nouveaux emplois seulement pour le mois dernier, soit la moitié de la moyenne des six mois précédents. Mais l’effet appréhendé a été moins fort que prévu et, surtout, les autres secteurs se sont comportés de façon semblable à ce que l’on observait au cours des mois précédents. À cela, il faut ajouter la révision haussière des résultats d’août (+ 51 000) et de septembre (+44 000). Le marché américain du travail va donc plutôt bien, même si ce n’est pas la même vigueur qu’en 2017 ou en 2018. On remarque même que les détaillants ont créé de l’emploi pour un deuxième mois consécutif (après révision), et ce, pour la première fois depuis l’été 2018. Le gain dans la restauration est le plus fort depuis janvier.

Implications

Moins éprouvé que prévu par la grève (maintenant terminée) chez GM, le marché du travail se montre résilient. Cela rassure quant au soutien que devrait procurer la consommation à la progression de l’économie américaine. Si cette résilience se poursuit, la Réserve fédérale aura eu raison de signaler un statu quo de sa politique monétaire.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 01/11/2019 | Lu 678 fois modifié le 01/11/2019 - 17:33

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Demande de direction

Le CAC 40 revient très clairement sur son engouement constaté lundi. La fièvre qui s’est emparée des marchés chinois et qui continue encore...

Seuil déterminant

Contrat Future CAC 40 : Données horaires. Hier, nous estimions qu’un turbo call CAC 40 continuait d’être un allié si le support des 5000...



glossaire bourse














Mentions légales