Conjoncture


« Déflation : le risque ne peut plus être écarté »

Pour Yves Bonzon, Directeur des Investissements, chez Pictet & Cie, la source principale du risque renouvelé de déflation est la même qu’en 2008.


«  Le risque de déflation est réapparu. Tel est le message que donnent les marchés financiers en  cette seconde moitié d’été 2011. Deux indicateurs suffisent pour s’en convaincre. Premièrement,  à une centaine de points de base en dessus de 2%, le taux du Trésor américain à 10 ans est  proche du niveau de fin 2008, lorsque la Fed annonçait son premier programme  d’assouplissement quantitatif (QE1) visant précisément à contrecarrer le risque de déflation. Deuxièmement, l’indice d’actions EURO STOXX Banks est proche du plancher atteint début  2009, lorsque la faillite de Lehman Brothers exacerbait la pression sur les prix de nombreux  actifs. Aujourd’hui, le problème est bancaire également, mais il réside dans l’exposition des banques européennes à la dette des pays périphériques de la zone euro, dont la qualité semble se détériorer de jour en jour.

Yves Bonzon
Yves Bonzon
La source principale du risque renouvelé de déflation est la même qu’en 2008: celle de la  récession des bilans privés, désormais publics.
Les politiques monétaires et fiscales ultraaccommodantes auguraient d’une possible amélioration à travers la croissance. Or, elle fait  aujourd’hui cruellement défaut, tant en Europe qu’aux Etats-Unis. Les marchés indiquent ainsi  que l’économie ne tolère aucun début de resserrement monétaire ou fiscal, au moment même où  la BCE entend lutter contre l’inflation à travers des hausses de taux, où la Fed entend stabiliser  son bilan, où plusieurs Etats développés se voient  contraints de revenir à des finances  équilibrées à travers des coupes budgétaires. Le signal des marchés est donc clair: porter de  manière prématurée les taux directeurs à des niveaux proches des moyennes historiques de 3%,  ainsi que les déficits budgétaires en dessous de 3% trop rapidement risque de péjorer la  croissance économique des pays développés de manière significative.  »

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 24/08/2011 | Lu 660 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >




Graphique CAC 40 en Heikin-Ashi

Le graphique du CAC 40 en Heikin-Ashi représenté ci-dessous est construit à partir de données hebdomadaires. Il est actualisé...



arnaques financieres




glossaire bourse







Mentions légales