Trading

Conseils de Joe DiNapoli aux traders intraday



Le trading intraday est une activité chronophage qui peut vite devenir envahissante et engendrer des effets négatifs sur son équilibre de vie et ses performances boursières.


Savoir s'éloigner de ses écrans est souvent profitable
Savoir s'éloigner de ses écrans est souvent profitable
Pour remédier aux effets négatifs que revêt le trading intraday, le trader Joe DiNapoli, CTA, et auteur du livre Trader avec les niveaux de DiNapoli, il faut savoir s'accorder des phases de décompressions. Voici ses 7 conseils pour trader.

1. Des pauses sont essentielles, particulièrement pour les traders en intraday. Trois à sept jours de pause toutes les trois à six semaines est ce que j’ai estimé de mieux pour moi.
 
2. Prenez d’importants congés, environ trois à six mois chaque année si vous tradez en intraday, au moins un à trois mois si vous tradez en base journalière ou au-delà.
 
3. Quatre à cinq fois par semaine, passez au moins une heure à faire quelque chose que vous aimez et qui n’implique pas les marchés ou votre ordinateur. J’aime travailler avec mes mains, retaper des voitures, réparer ou construire des choses.
 
4. La définition du trader professionnel est celui qui fait le moins d’erreurs, pas celui qui n’en fait pas. Si vous commettez une erreur sérieuse, prenez trois jours de congés. Si vous faites trois erreurs sur une courte période (sur deux jours consécutifs), arrêtez de trader pendant trois jours.
 
5. Si vous violez  la règle 4, donnez 100 000 $ à la personne que vous détestez le plus au monde. Il vous intéressera peut-être de savoir que parmi les nombreux traders que j’ai formés, je n’ai pratiquement vu personne suivre la règle 4 à moins d’y être contraint (appel de marge).
 
6. Si vous n’avez pas tradé depuis 10 jours ou plus, ne tradez pas de grosses positions pendant au moins une semaine.
 
7. Ayez la double casquette de trader et de manager. Le trader ne peut pas trader sans l’autorisation expresse du manager. Le manager surveille l’apparition de signes cruciaux de « méforme », par exemple, les erreurs, l’irritabilité, le stress dans la vie privée du trader, des ombres noires symptomatiques sous les yeux. Vous saisissez l’idée ? C’est le travail du manager que d’éloigner le trader du téléphone avant que se produise la catastrophe. Rappelez-vous juste du fiasco de la Barings si vous doutez de la nécessité d’un management compétent.
 
Retenez bien qu'UNE PERTE D’OPPORTUNITÉ EST PRÉFÉRABLE À UNE PERTE DE CAPITAL !

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 24/01/2021 modifié le 24/01/2021 - 15:04


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Nouveau commentaire :
Twitter

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que BourseTrading.info a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que le site BourseTrading.info ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent notre charte.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 2 Janvier 2021 - 11:39 L'importance des biais statistiques en trading





par Bertrand Richard le 20/04/2021

FUTURE CAC 40 : Encadré

par Bertrand Richard le 20/04/2021

Où sont-ils ?






glossaire bourse














Mentions légales