Info Bourse >>


CAC 40 : Retour des doutes


Le CAC 40 a continué son périple baissier entamé depuis son point haut annuel réalisé le 21 avril. Les doutes sur la croissance de l’économie mondiale affluent de toutes parts. La Chine, qui avait disparu des radars des grosses inquiétudes revient par la fenêtre avec l’apparition de nouvelles faiblesses. Même l’Australie s’en mêle avec un abaissement de ses taux directeurs pour lutter contre des éléments déflationnistes. L’économie américaine pourrait souffrir de tout ceci d’autant que la commission européenne revoit à la baisse ses prévisions pour l’Europr. Quant à l’Opep, elle produirait encore un peu de pétrole alors que l’offre mondiale s’appelle définitivement pléthore. Le Dollar s’effondre donc et rejoint son plancher d’août, juste avant que la BCE ne corrige le tir. Ainsi, à quoi servent es efforts de la BCE ? Le CAC 40 n’avait pas besoin de tant de prétextes pour flancher. Il dessine une nouvelle et grande bougie noire en comblant partiellement le gap du 13 avril.


Aux Etats-Unis, il n’était pas possible de se réjouir indéfiniment de la faiblesse du Dollar. Certes, les entreprises exportatrices peuvent se frotter les mains. Certes, la FED se retrouve dans l’embarras (ce qui ne lui déplaît pas forcément) pour envisager une nouvelle hausse de ses taux en juin. Trop de mauvaises nouvelles ne peuvent plus faire une bonne nouvelle et les grands indices ont finalement lâché du terrain. Le S&P 500 se brûle chaque fois qu’il se rapproche de la résistance incandescente des 2100 points. Cela peut valoir signe fort d’un vrai découragement à l’issue d’une saison des résultats médiocre bien que révélatrice d’anticipations trop pessimistes.

Le CAC 40 n’a donc pas terminé le comblement du gap du 13 avril. Techniquement, il serait opportun qu’il le fasse ce qui lui permettrait dans le même temps de tester le support des 4345 points. L’Euro subit de légitimes prises de bénéfices après la réalisation d’un objectif très visible un peu au-dessus des 1.16 versus Dollar. Cette petite accalmie peut justifier une pause dans cette phase de consolidation. Celle-ci ne semble pas pour autant terminée.

Rédigé par Bertrand Richard le 04/05/2016 | Lu 445 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales