Info Bourse >>


CAC 40 : Petit soulagement


Après une semaine pour le moins calamiteuse, le CAC 40 se reprend assez énergiquement et suggère un petit soulagement en protégeant le support des 4350 points. Le secteur financier avait peut-être été trop sanctionné par solidarité assez peu rationnelle avec Deutsche Bank pour qui l’avenir s’est subitement assombri après une menace d’amende record aux États-Unis. Les cours du pétrole également très chahuté au cours des dernières séances cherchent à se reprendre avec la possibilité d’une réunion extraordinaire de l’OPEP en vue d’une stabilisation de l’offre en adéquation avec une demande mondiale globale qui s’affaisse. Les acheteurs ont donc fait leur retour mais de manière somme toute assez timide si l’on veut bien observer la faiblesse des volumes. Le CAC 40 dessine une bougie blanche encourageante mais échoue à proximité de la barre symbolique des 4400 points.


Aux États-Unis, on s’est soigneusement éloigné de tout emballement. L’heure n’est certainement pas aux initiatives alors que la réunion de la Fed qui débute aujourd’hui pourrait aboutir à des propos que la communauté financière redoute d’entendre. En effet, s’il est acquis que la banque centrale ne relèvera pas ses taux mercredi soir, la nécessité d’une remontée assez énergique à partir du mois de décembre pourrait être évoquée. Les principaux indices sont donc restés proches de l’équilibre et ce d’autant qu’Apple a pesé sur la séance, victime de prises de bénéfices. En mémoire, il faut conserver le fait que le titre a flambé de plus de 10 % la semaine dernière…


Le CAC 40 devrait a priori connaître pour les deux séances à venir une grande indécision dans l’attente de l’issue de la réunion de la Fed. Au demeurant, il ne faut pas oublier la réunion de la banque centrale du Japon dont on souhaite un grand changement dans sa politique monétaire. Effectivement, quoi que fasse cette dernière la croissance reste atone. Ceci alimente un peu plus le débat sur l’opportunité de taux négatifs. Il ne faut plus dire économistes mais apprentis sorciers… Plus concrètement, si le CAC 40 veut bien protéger les 4350 points, les opérateurs seront plus sereins.


Bertrand RICHARD mardi 20 septembre 2016

Rédigé par Bertrand Richard le 20/09/2016 | Lu 305 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >



Mentions légales