Info Bourse >>

CAC 40 : Parfait attentisme




Le CAC 40 n’y parvient décidément pas. La résistance des 4700 points se dresse avec force sur son passage. Il est vrai que les opérateurs semblent avoir déserté le parquet. Les volumes en outre sont particulièrement anémiques et dignes des plus creux de la période estivale. Les matières premières reculent, la saison des résultats n’offre pas de véritables raisons de s’exciter et il ne reste donc que l’espoir de nouvelles interventions des banques centrales pour motiver les acheteurs. Or, les banques utiliseraient leurs liquidités pour prêter aux entreprises. La politique de la BCE commencerait donc à porter ses fruits et il ne serait pas utile dans l’immédiat d’envisager de nouvelles mesures. Il se dit donc que la BCE ne fera pas de déclarations fracassantes jeudi à l’issue de sa réunion. Ainsi les quelques opérateurs présents deviennent de plus en plus prudents redoutant l’absence de geste de la BCE. Le CAC 40 dessine une petite bougie noire très exactement en deçà des 4700 points.

Aux États-Unis, les principaux indices s’en sortent plutôt bien. En effet IBM a provoqué une forte déception et donc un recul significatif de ses cours. Les données du jour concernant le secteur immobilier étaient par ailleurs assez contradictoires avec une augmentation des mises en chantier mais une baisse significative des demandes de permis de construire. Le cas d’IBM montrerait que globalement l’économie américaine souffre de l’appréciation du dollar et d’un contexte international assez morose. Comme en Europe, on espère que la Fed à la fin du mois ne prendra aucune décision sur ses taux voire indiquera clairement que ce n’est plus d’actualité.

Le CAC 40 pourrait se reprendre ce matin stimulé par la forte hausse du marché japonais. Le recul des exportations, en soi une mauvaise nouvelle, relance les spéculations sur de nouvelles mesures de soutien de la banque centrale japonaise. En clair, des investisseurs cernés de toutes parts par au minimum un sentiment de morosité s’en remettent à leur mères nourricières, les banques centrales. Il faudra sans doute attendre demain pour savoir si le CAC 40 va ou non s’affranchir vigoureusement des 4700 points et ce dans l’hypothèse où Mario Draghi utiliserait tous ses immenses talents de communication.

Rédigé par Bertrand Richard le 21/10/2015 modifié le 01/01/1970


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Février 2017 - 10:11 CAC 40 : De justesse !

Mardi 7 Février 2017 - 10:27 CAC 40 : Couloir





par Bertrand Richard le 14/06/2021

FUTURE CAC 40 : Plus de limites

par Bertrand Richard le 14/06/2021

Euphorie






glossaire bourse














Mentions légales