Blog de Bertrand Richard


CAC 40 : Parfait attentisme


Le CAC 40 enregistre une séance de baisse assez sévère qui n’est pas sans surprendre dans la mesure où le paquebot haussier semblait indestructible. S’agit-il d’une simple faiblesse ou d’un signal de retournement ? Une réponse catégorique serait prématurée mais la décorrélation des marchés américains avec les marchés européens doit être prise en compte contrairement à une opinion qui se répand pour expliquer que le « rattrapage » est inéluctable. Certes, le continent européen semble vouloir sortir d’un certain marasme, il n’en demeure pas moins vrai que le dynamisme de l’économie américaine est sans commune mesure. Or, les principaux indices américains se situent désormais sous leur niveau de fin d’année. Dans le même temps, le CAC 40 peut s’enorgueillir d’une progression de l’ordre de 15 %. La forte hausse du dollar et les prérogatives de la BCE peuvent expliquer cette différence de traitement sauf à ne pas donner une importance exagérée à l’argument. Si le moral des investisseurs américains venait à souffrir, ceci se répercuterait indifféremment sur tous les marchés.

Aux États-Unis, les vendeurs ont fait preuve d’une agressivité singulière qu’il faut souligner en raison de sa rareté. Un vent de panique a donc soufflé avec la prise de conscience brutale de ce que la flambée du dollar pourrait avoir des conséquences véritablement dommageables pour toutes les valeurs exportatrices. Les bons chiffres de l’emploi divulgués vendredi dernier continuent d’entretenir une certaine confusion. La patience dont voulait faire preuve la Fed quant à la remontée des taux pourrait avoir disparu avec la baisse significative du chômage. Le temps des records semble désormais bien évanescent.

Le CAC 40 renoue incontestablement avec la volatilité. Des avancées significatives dans le dossier grec, une reprise des cours du pétrole ou encore une pause sur la remontée du dollar peuvent favoriser des achats dans les acheteurs sont à l’affût du moindre repli. Il n’en demeure pas moins que le beau temps favorise également la venue de gros orages. Les mémoires sélectives ne sont pas nécessairement les meilleures…

Rédigé par Bertrand Richard le 11/03/2015 | Lu 38 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales