Blog de Bertrand Richard


CAC 40 : Parfait attentisme


Le CAC 40 termine le mois de janvier sur une légère note baissière mais en beauté pour ce début d’année. Il se dit qu’ainsi va janvier, ainsi va l’année. A ce rythme, ce serait donc un pur bonheur ! Il faut noter un bémol avec une semaine écoulée pratiquement pour rien avec un CAC 40 qui ne parvient plus à avancer, aimanté par le seuil des 4600 points. La promesse de la BCE d’injecter ses tombereaux de liquidités continue de compenser de nombreux foyers d’inquiétudes mais la balance se stabilise et la dernière bougie noire incite à une certaine prudence.

Aux Etats-Unis, les vendeurs continuent de se situer à la manœuvre et le mois de janvier n’est pas celui enregistré par ses homologues européens. Le PIB du quatrième trimestre a déçu et les conséquences tant de l’appréciation du Dollar que de la chute des cours du pétrole perturbent les esprits. Le secteur pétrolier souffre bien évidemment mais de nombreuses entreprises exportatrices de premier plan commencent à se plaindre publiquement, sorte d’alertes aux résultats pour les chiffres de l’année 2015. Le S&P 500 voit sa volatilité se renforcer et surtout revient en deçà des 2000 points.

Le CAC 40 devra affronter cette semaine de nombreuses données macro-économiques en sus des résultats d’entreprises. Curieusement, le bras de fer lancé par la Grèce n’effraie pas comme si l’issue était connue, à savoir une tension de moins en palpable au fur et à mesure que se rapprochera la prochaine échéance du mois de mars où la Grèce aura besoin de l’Europe pour financer ses dépenses. Graphiquement, au-dessus des 4600 points, la voie des 4750 points au minimum est ouverte. La décorrélation avec les indices américains, scénario assez inédit, ne doit pas, à nos yeux être ignoré au seul prétexte que les liquidités sont désormais en Europe.

Rédigé par Bertrand Richard le 02/02/2015 | Lu 48 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales