CAC 40 : Paiera, paiera pas



Nouvelle séance à la volatilité exacerbée pour le CAC 40. En effet, celui-ci pratiquement en chute libre dans la matinée est revenu en territoire positif dans l’après-midi avant de clôturer sur une baisse encore très sensible. Le dossier grec est dans l’impasse et les opérateurs deviennent naturellement de plus en plus nerveux. Pendant ce même temps, le FMI invitait la Fed à laisser inchangés ses taux directeurs jusqu’à la mi 2016. Manifestement, les grands « argentiers » aimeraient calmer le secteur obligataire qui connaît actuellement une très rare excitation. Le CAC 40 protège encore le support intermédiaire des 4965 points mais le danger d’un enfoncement de celui des 4900 points est encore bien présent.

Aux États-Unis, la volatilité était un peu moins vivace mais la baisse a tout de même dominé la séance. Les opérateurs ne se sentent plus d’aller chercher de nouveaux records alors que l’inconnu grec persiste tout comme le suspense de l’agenda de remontée des taux. De bons chiffres de l’emploi sont par ailleurs redoutés car ils pourraient inciter la Fed à durcir le ton nonobstant les encouragements contraires du FMI. Sans doute pour mieux faire pression, ce dernier abaisse pour les États-Unis sa perspective de croissance.

Le CAC 40 devrait manifester sa vive déception devant le refus de la Grèce d’assumer son échéance de ce jour. Le feuilleton ne connaîtra pas d’épilogue et pourrait même prendre une tournure catastrophique car en regroupant toutes ces échéances du mois de juin avec promesse d’un règlement le 30 courant, la Grèce entend ne pas se plier à la volonté de ses créanciers. Les 4900 points sont en vue.


Notez

Réalisé par Bertrand Richard et publié sur BourseTrading.info le Vendredi 5 Juin 2015


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Novembre 2021 - 14:09 INFO BOURSE

Jeudi 9 Février 2017 - 10:11 CAC 40 : De justesse !

Mardi 7 Février 2017 - 10:27 CAC 40 : Couloir



Mentions légales